Tous sports - Le budget des Sports adopté en première lecture à l'assemblée nationale

L'Equipe.fr
L’Equipe

Le budget des Sports va enregistrer une hausse de 9,8% en 2020, due en partie à l'enveloppe destinée aux chantiers des Jeux Olympiques. L'Assemblée nationale a voté vendredi le projet de budget sport, jeunesse et vie associative pour 2020, en hausse de plus de 20 %, un chiffre contesté par les oppositions qui y voient de l'« affichage ». Les députés ont adopté en première lecture ce budget, s'élevant à 1,23 milliard d'euros en crédits de paiement (+24 %) et 1,42 milliard en autorisations d'engagement (+21 %). La ministre des Sports Roxana Maracineanu a vanté un « acte fort » dans la hausse de 9,8 % du seul budget de son ministère. Cette hausse est toutefois essentiellement due à l'enveloppe destinée aux chantiers des Jeux olympiques de 2024, avec 129 millions d'euros à l'établissement public dédié, la Solidéo. Roxana Maracineanu, ministre des Sports « Le ministère et l'Agence (nationale du sport) auront les moyens de leurs ambitions » « Le ministère et l'Agence (nationale du sport) auront les moyens de leurs ambitions », a assuré la ministre, tandis que plusieurs députés d'opposition ont dit leurs doutes sur l'atteinte des objectifs, en particulier celui de 3 millions de pratiquants supplémentaires d'ici à 2024. Ils ont aussi rappelé la crise sur le sort des conseillers techniques sportifs (CTS), qui « s'enlise et n'a que trop duré » d'après Régis Juanico (app PS). « Le sport n'est pas considéré comme une priorité », a déploré Marie-George Buffet, ancienne ministre PCF pour ce domaine, Alain Ramadier (LR) évoquant aussi l'« absence de cap clair » et relevant comme d'autres qu'« à périmètre constant, ce budget n'évolue guère ».

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi