Tous sports - CNOSF - CNOSF : le triathlon roule pour Thierry Rey

·2 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le bureau exécutif de la Fédération française de triathlon, réuni ce week-end, s'est prononcé en faveur de la candidature de Thierry Rey à la présidence du CNOSF le 29 juin prochain. Moins d'un mois avant l'élection du successeur de Denis Masseglia à la présidence du CNOSF, le 29 juin prochain, chacun des quatre candidats compte ses appuis parmi les 108 fédérations appelées à voter. Si l'ex-champion du monde Patrice Martin, parti le premier en novembre dernier, ne veut pas afficher ses soutiens, l'ancienne footballeuse internationale Brigitte Henriques en revendique plusieurs dizaines et de nombreux présidents annoncent régulièrement leur vote en sa faveur sur les réseaux sociaux. Entre les deux, Emmanuelle Bonnet-Oulaldj, coprésidente de la Fédération sportive et gymnique du travail (FSGT) assure pouvoir compter sur des « soutiens importants », comme elle l'a précisé le 27 mai dernier lors de la présentation des programmes des quatre candidats, et le champion olympique de judo Thierry Rey affirme ne pas vouloir les afficher « comme des trophées de chasse ». Il peut néanmoins compter sur le vote de Cédric Gosse, président de la Fédération française de triathlon, après ceux déjà affichés de Stéphane Nomis (judo), Gilles Sezionale (natation) et Gilles Moretton (tennis). 16 juin C'est la date du grand oral des quatre candidats au siège du CNOSF Réuni le week-end dernier, le bureau exécutif de la FFTri a en effet décidé de lui apporter sa voix. « La fédération souhaite être acteur de cette campagne, et non attentiste, afin de porter nos idées et nos valeurs », explique Cédric Gosse. On va rentrer dans un mandat où le calendrier sera très important avec les présidentielles et les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. La voix du sport doit être portée par un leader et nous pensons que Thierry Rey peut être la personne adéquate », poursuit le dirigeant élu en décembre dernier. Dans un communiqué, la FFTri souligne que l'actuel conseiller spécial de Paris 2024 « a su démontrer à l'occasion de la présentation officielle des quatre candidats au CNOSF (jeudi 27 mai) qu'il avait l'étoffe et la vision attendue d'un leader du mouvement sportif français ». La FFTri qui avait interpellé, avec sept autres fédérations en avril, les quatre candidats en leur adressant treize questions, a apprécié que Rey et Bonnet-Oulaldj leur répondent. Cédric Gosse a aussi posé sa candidature pour être présent au futur conseil d'administration du CNOSF. « Je souhaite être acteur et engagé », souligne-t-il.