Tous sports - CNOSF - Thierry Rey, candidat battu à la présidence du CNOSF : « C'est dur de bouger les lignes »

·1 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Thierry Rey, candidat malheureux à la présidence du CNOSF, a félicité la nouvelle présidente Brigitte Henriques et se présente au conseil d'administration. « Je suis très serein. J'avais une proposition qui était de bouger, de changer et d'être au service de ces fédérations », a expliqué Thierry Rey au sortir de l'amphithéâtre du CNOSF après l'élection de Brigitte Henriques à la tête de l'institution dès le premier tour. « C'est dur de bouger les lignes quand on n'est pas de l'intérieur, je le constate. Le sport français a choisi et je félicite Brigitte », a poursuivi le conseiller spécial de Paris 2024 qui est arrivé second avec 19,26 % des voix contre 57,87 % pour la nouvelle présidente. « J'ai fait une belle campagne. J'ai fait tout ce qu'il fallait. On va voir ce qui se passe dans les quatre ans à venir et je serai là sous une forme ou une autre », a ajouté le champion olympique de judo 1980. Il a déposé sa candidature pour intégrer le prochain conseil d'administration du CNOSF dont l'élection est prévue dans la foulée.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles