Tous sports - Le COJO se prépare pour Tokyo en pensant à Paris

·3 min de lecture

Le bureau exécutif de Paris 2024, réuni jeudi, a fait le point sur les conditions sanitaires au Japon et débattu des cérémonies à Tokyo mais aussi à Paris en 2024. Il y a plusieurs semaines que Paris 2024 et ses membres fondateurs se sont fait à l'idée qu'ils devraient partir en tout petit comité pour assister aux Jeux Olympiques (23 juillet-8 août) et Paralympiques (24 août -5 septembre) de Tokyo, situation sanitaire oblige. Réunis lors d'un bureau exécutif, jeudi, ils ont ainsi discuté des conditions sanitaires en attendant la troisième version des playbooks du CIO, manuels des mesures à respecter pour les différentes familles accréditées (athlètes, entraîneurs, officiels, médias...). lire aussi État d'urgence prolongé au Japon jusqu'au 20 juin, soit un mois avant les JO de Tokyo L'occasion d'évoquer la présence des dirigeants aux différents moments clé des Jeux, dépendante aussi des mesures sanitaires. Roxana Maracineanu, ministre déléguée aux Sports, avait déjà annoncé la semaine dernière que le président de la République Emmanuel Macron assistera à la cérémonie d'ouverture le 23 juillet. Le chef de l'État devrait être accompagné du ministre de l'Éducation nationale et des Sports, Jean-Michel Blanquer. L'ancienne championne de natation devrait pour sa part assister à la cérémonie de clôture, probablement avec le Premier Ministre Jean Castex, pendant laquelle Anne Hidalgo, maire de Paris, prendra le relais des Jeux lors de la traditionnelle passation de drapeau. Si Tony Estanguet, président de Paris 2024, sera présent à l'ouverture, il pourrait assister à la cérémonie de clôture à Paris, dans la fan zone installée place du Trocadéro. Il y côtoierait Michel Cadot, le délégué interministériel aux Jeux Olympiques et Paralympiques qui a annoncé, mercredi dans nos colonnes, qu'il regarderait la passation de drapeau depuis la place parisienne. Cette hypothèse de travail « donnerait une autre dimension au Trocadéro », estime un acteur. Et permettrait de basculer directement dans l'olympiade française pour le président du COJO qui, le 8 août, ne sera plus membre du CIO. Un film en cours de tournage pour la cérémonie de passation Reste à savoir à quoi ressemblera la cérémonie de passation entre Tokyo et Paris et plus précisément le « programme artistique d'au moins huit minutes », selon le protocole du CIO, consacré à la prochaine ville hôte, qui se déroule juste avant les discours des présidents du comité d'organisation et du CIO et l'extinction de la flamme olympique. « Ce sera complètement différent de ce qu'on avait prévu si les Jeux avaient eu lieu en 2020 », souligne un autre acteur. « Un film est en train de se tourner », avance un troisième. Paris 2024 veut naturellement garder ce « End Over » secret afin de maintenir le suspense jusqu'au 8 août. À Rio, en 2016, le Premier ministre Shinzo Abe était par exemple apparu habillé en Super Mario lors du End Over. lire aussi Pas d'annulation des Jeux de Tokyo selon le comité d'organisation Il a aussi été question des quatre cérémonies des Jeux de Paris 2024 lors de la réunion de jeudi, qui a duré plus de deux heures. Tony Estanguet avait évoqué en janvier dernier sa volonté que deux d'entre elles, les cérémonies d'ouverture des Jeux Olympiques et Paralympiques, puissent avoir lieu « au coeur de la ville ». L'idée fait son chemin et il a été question de les organiser près de la Seine, déjà désignée comme un fil rouge des Jeux et le trait d'union entre la capitale et la Seine-Saint-Denis. Concernant les cérémonies elles-mêmes, un débat a eu lieu pour savoir ce que chacun en attendait et quels messages faire passer. Anne Hidalgo a lancé l'idée d'un récit national autour des Jeux avec la volonté de rassembler un groupe de personnalités, composé d'historiens, de philosophes ou encore d'artistes pour plancher sur le sujet. Enfin, le comité devrait commencer ses réflexions sur la mascotte de Paris 2024 dès le mois de septembre.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles