Tous sports - Coronavirus - À Nice, les subventions allouées aux sportifs de haut niveau critiquées par l'opposition écologiste

L'Equipe.fr
·1 min de lecture

Les subventions allouées aux sportifs niçois votées jeudi en conseil municipal ont fait l'objet de critiques par l'opposition écologiste. En cause, une aide jugée « indécente » apportée à des gens « gagnant très très bien leur vie ». Le conseil municipal du jeudi 25 mars a fait des remous à Nice. Au centre du débat, l'octroi d'une aide de 2 500 € à 35 000 € au bénéfice de 28 athlètes de haut niveau de la ville, finalement entérinée. L'opposition écologiste s'est indignée de cette aide « indécente » apportée à des gens « gagnant très très bien leur vie ». L'aide à Quartararo fait jaser L'opposition souhaitait que la subvention ne concerne pas les athlètes aux revenus dépassant 100 000 € bruts annuels. « Certains sportifs nécessitent peut-être un peu plus d'aide, d'autres pas », s'est expliqué l'élu EELV Fabrice Decoupigny. Le pilote de Moto GP Fabio Quartararo, triple vainqueur de grands prix en 2020, et bénéficiaire d'une aide de 30 000 €, a concentré les critiques. Christian Estrosi, le maire de la ville, a pris la défense du pilote français, avant de s'emporter : « Honte à vous ! Vous me donnez la nausée ! Oser dire que ce sont des millionnaires... » Défenseur des sportifs, même les mieux payés, l'ancien champion de France moto a ajouté : « Vous savez ce que c'est d'être dix heures par jour à ne voir qu'une ligne au fond de la piscine ? » Sur les 28 athlètes de la liste figurent également la joueuse de tennis Alizé Cornet (25 000 €), la nageuse Charlotte Bonnet (35 000 €) ou encore le skieur Matthieu Bailet.