Tous sports - Coronavirus - Coronavirus : le Stade de France passe en mode vaccinodrome

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Après le Groupama Stadium, opérationnel depuis ce week-end, un autre vaccinodrome va ouvrir mardi au Stade de France pour freiner la propagation du coronavirus. Le Stade de France sera, à partir de mardi, le deuxième stade en France, avec le Groupama Stadium de Décines, à se muer en vaccinodrome, dans la lutte contre le coronavirus. Après les derniers matches des Bleus face à l'Ukraine (1-1) et du XV de France contre l'Écosse (23-27), l'enceinte dionysienne s'est transformée en gigantesque centre de vaccination. Dans un des départements les plus touchés de France, la Seine-Saint-Denis, l'objectif est de vacciner chaque semaine 10 000 personnes contre le Covid-19. « Cela fait quand même maintenant plus de presque un mois qu'on y travaille », a expliqué Mathieu Hanotin, maire de Saint-Denis, ce lundi sur RTL, avant de préciser les aménagements apportés à l'enceinte, où tout se déroulera loin dans la pelouse, dans « une très grande salle dans laquelle on a installé une quarantaine de lignes de vaccination (de box comme on dit), et une salle à part réservée pour les PMR, les personnes à mobilité réduite qui seront traitées de plain-pied, etc. C'est la salle du quorum [...] C'est assez impressionnant. » Personnel scolaire en priorité Dans le Journal du Dimanche, Stéphane Troussel, le président socialiste de la Seine-Saint-Denis, avait déjà dévoilé une ambition très claire la veille : « Les dotations de doses du mois d'avril pour le Stade de France peuvent permettre d'accueillir les professionnels de la petite enfance et des établissements scolaires qui souhaitent se faire vacciner. Si nous ne le faisons maintenant, au cours de ces trois ou quatre semaines de fermeture des crèches, des écoles, des collèges et des lycées, (nous aurons) toutes les chances de les rouvrir à partir du 26 avril. »

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.