Tous sports - Coronavirus - Roxana Maracineanu : « Le sport reprendra le 11 mai, avec des règles précises »

L'Equipe.fr
L’Equipe

La ministre des Sports a rappelé samedi sur France Info que la pratique sportive pourrait reprendre à partir du lundi 11 mai, mais en respectant certaines règles. Quelques jours après l'allocution du Premier ministre devant l'Assemblée nationale, mardi dernier, Roxana Maracineanu, la ministre des Sports, a rappelé ce samedi matin les conditions qui allaient accompagner la reprise de l'activité sportive à partir de lundi 11 mai, premier jour du déconfinement. « Le sport reprendra en France à partir du 11 mai, avec des règles de distanciation bien précises, a-t-elle expliqué sur France Info. La pratique en club pourra se faire, avec des groupes de moins de dix personnes, en extérieur, sauf pour les sports collectifs et de contact. Mais toutes les associations, y compris celles de sports collectifs et de judo, pourront proposer des activités, en respectant la distanciation. On travaille également sur la réouverture des équipements en fonction de l'évolution de la pandémie. » Maracineanu : « Nous ferons en sorte qu'aucun club ne meure » La ministre a également évoqué les mesures économiques prises depuis le début de la crise pour soutenir le sport amateur : « Depuis le premier jour, le ministère des Sports accompagne les associations, les clubs, les fédérations et toutes les entreprises du secteur sportif. Elles ont pu bénéficier des mesures de droit commun, comme le chômage partiel, avec aussi la possibilité d'accéder au prêt garanti par l'État. Le sport, au même titre que la culture, va continuer à bénéficier d'un fonds de soutien pour faire face au déconfinement progressif, car il n'y aura pas d'événements avant au minimum le mois d'août. » « On a travaillé avec les collectivités et l'Agence nationale du sport pour que tout le monde maintienne ses subventions aux clubs amateurs, a-t-elle ajouté. Ce sera aussi le levier pour faire repartir le monde associatif. Et ensuite on veillera également à ce que les entreprises privées, les sponsors du sport continuent à s'investir. Parce que le sport est indispensable à la santé. Et la santé va être la priorité du gouvernement, même au sortir de la crise. » L'Insep prépare le déconfinement

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi