Tous sports - Déconfinement : les sportifs de haut niveau et professionnels au boulot

L'Equipe.fr
L’Equipe

En attendant la circulaire du ministère des Sports et les guides pour la pratique des différents sports, le décret sur le déconfinement paru lundi au Journal Officiel permet aux sportifs de haut niveau et sportifs professionnels de s'entraîner en salle. Le décret n°2020-545 du 11 mai 2020 « prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de Covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire » est paru lundi matin au Journal officiel. Il faut aller au milieu de l'article 8 du chapitre IV sur les « dispositions concernant les établissements recevant du public, les établissements d'accueil des enfants, les établissements d'enseignement scolaire et supérieur ainsi que la tenue des concours des examens » pour lire du sport. Et plus précisément l'alinéa concernant les établissements pouvant accueillir du public. En athlé, reprise à pas comptés pour les Bleus Peuvent ainsi bénéficier d'une dérogation : « Les sportifs inscrits sur les listes mentionnées à l'article L.221-2 du code du sport (les sportifs de haut niveau inscrits sur la liste du ministère soit près de 5 000) et les sportifs professionnels mentionnés au 1er (alinéa) de l'article L-222-2 du même code peuvent pratiquer des activités physiques et sportives (sauf sports collectifs et de combat), au sein des équipements sportifs des établissements sportifs couverts et de plein air ». Le texte précise aussi que « a limite de dix personnes ne s'applique pas à ces activités » Ils auront aussi accès aux gymnases, aux salles de musculation et aux piscines mais sans passer par les vestiaires qui resteront fermés. Comme tous les travailleurs, ils ne seront pas tenus de respecter la distance de 100 km pour se rendre dans leur salle d'entraînement. Une reprise progressive en fonction de l'ouverture des établissements. Toute l'actualité liée au coronavirus Jusqu'au 2 juin, les établissements sportifs dépendant du ministère, comme l'INSEP et les CREPS, ainsi que ceux qui dépendent des collectivités locales, pourront ainsi accueillir des sportifs de haut niveau et des élèves dans le cadre du dispositif sport santé culture civisme (2S2C) mis en place dans les écoles pour occuper les enfants dont les classes sont réduites de moitié.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi