Tous sports - Les Directeurs techniques nationaux s'inquiètent pour les moyens mis en oeuvre en vue de Paris 2024

·1 min de lecture

Dans un courrier que s'est procuré l'Equipe, l'association des DTN, inquiète des moyens accordés au sport français, demande une audience à Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale, de la jeunesse et des sports, et à Roxana Maracineanu, la ministre déléguée aux Sports. Alors que les dernières sélections pour les Jeux de Tokyo (23 juillet-8 août) sont en train d'être bouclées, et constatant que, à trois ans des Jeux de Paris la délégation française sera moins importante qu'à Tokyo, l'association de directeurs technique nationaux a fait part de son inquiétude quant aux moyens accordés au sport français dans une lettre à Jean-Michel Blanquer et Roxana Maracineanu. Dans ce courrier que L'Equipe s'est procuré, le bureau de l'AS DTN demande une audience aux responsables gouvernementaux et s'inquiète en particulier du fait que les réponses concernant le redéploiement ou la suppression de postes de cadres techniques (CTS) ne soient pas à la hauteur des revendications émises par le mouvement sportif. Le courrier de l'association des DTN « Les femmes et hommes qui font la richesse de votre ministère n'ont jamais été si peu nombreux » Surtout, l'équipe du président Ludovic Royé alerte sur deux points à commencer par « la perception d'une dissonance forte entre les ambitions de la France et les moyens humains » : « Comment atteindre les objectifs fixés en matière de haut niveau, de développement de la pratique et de protection du public sans les ressources humaines et la stabilité nécessaires à la mise en oeuvre de ces politiques publiques ?, s'inquiètent les responsables des fédérations. Les femmes et hommes qui font la richesse de votre ministère n'ont jamais été si peu nombreux et le système a été bouleversé dans les quatre dernières années. Cette situation paradoxale devient intenable. » lire aussi Toute l'actu des Jeux « En second lieu, c'est la perte de sens qui nous inquiète le plus, poursuit le courrier. Ce manque de partage de la vision et la dissonance entre les ambitions élevées du Président de la République et les moyens humains pour les atteindre. Cela entraîne chez vos agents un mal-être, à tous les niveaux du ministère, jusqu'à l'extrême limite, voire à la rupture cognitive, émotionnelle et physiologique. [...] Une conjonction de dispositifs ne fait pas une politique du sport. » Le courrier de l'association des DTN « Les trois saisons sportives à venir seront déterminantes, pour le meilleur ou pour le pire » « Si ce cap est maintenu, conclut la lettre, les objectifs fixés par le Président de la République pour 2024 seront difficiles à atteindre. Il ne reste que trois ans pour y arriver. Les trois saisons sportives à venir seront déterminantes, pour le meilleur ou pour le pire. Vous avez le pouvoir de changer la donne et de contribuer à la réussite du sport français. Tout reste possible si vous le décidez. » lire aussi Les présidents de fédération en colère sur les questions des CTS

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles