Tous sports - Dopage - L'Agence mondiale antidopage satisfaite de la suspension de deux ans infligée par le TAS à la Russie

L'Equipe.fr
·1 min de lecture

Dans un communiqué, l'Agence mondiale antidopage s'est dite satisfaite de la décision prise jeudi par le Tribunal arbitral du sport. Celui-ci a suspendu la Russie pour deux ans, suite à des tricheries répétées en termes de lutte contre le dopage. L'Agence mondiale antidopage (AMA) s'est réjouie jeudi de la décision du Tribunal arbitral du sport (TAS) d'exclure la Russie pour deux ans des grandes compétitions internationales, dont les Jeux Olympiques d'été de Tokyo en 2021 et ceux d'hiver de Pékin en 2022, pour avoir transgressé les règles antidopage. « L'AMA est heureuse d'avoir remporté cette affaire qui fera date, a déclaré Witold Banka, le président de l'instance. (Le TAS) a clairement confirmé nos conclusions, selon lesquelles les autorités russes ont effrontément et illégalement manipulé les données du laboratoire de Moscou dans le but de dissimuler un programme de dopage institutionnalisé. » Mais il s'est dit « déçu » car le tribunal n'a pas retenu la recommandation de l'AMA d'exclure la Russie pour quatre ans.