Tous sports - Dopage - La Russie est satisfaite que ses sportifs ne soient pas « collectivement » bannis, après la suspension infligée par le TAS

L'Equipe.fr
·1 min de lecture

Stanislav Pozdniakov, le président du Comité olympique russe, a réagi à la suspension de deux ans infligée à la Russie par le TAS. Il est satisfait que les sportifs propres puissent participer aux compétitions internationales. Le Comité olympique russe, via son président Stanislav Pozdniakov, s'est déclaré jeudi satisfait que les sportifs russes ne soient pas bannis « collectivement » des Jeux Olympiques, après la décision du Tribunal arbitral du sport (TAS) de suspendre la Russie pour deux années, suite au dopage d'Etat organisé dans le pays. Le TAS a précisé dans son jugement que les sportifs russes, qui n'auront pas été impliqués dans des affaires de dopage, pourront prendre part aux compétitions internationales, mais sous bannière neutre. En revanche, le Comité olympique russe a jugé « inacceptable » la décision d'interdire au président Vladimir Poutine d'assister pendant deux ans aux compétitions internationales. Le drapeau et l'hymne national russe seront également bannis pendant deux ans.