Tous sports - Election présidentielle: Les sportifs sont aussi des citoyens

L'Equipe.fr
Parmi les 47 millions d'électeurs appelés aux urnes ce dimanche figurent évidemment les sportifs dont certains ont signalé avoir effectué leur devoir citoyen.

Parmi les 47 millions d'électeurs appelés aux urnes ce dimanche figurent évidemment les sportifs dont certains ont signalé avoir effectué leur devoir citoyen. Résident américain, Nicolas Batum a été un des premiers sportifs français à déclarer avoir voté. Le joueur des Hornets est passé aux urnes dès samedi.Parmi les sportifs, il y a ceux, comme Laure Boulleau, Nicolas Mahut ou Caroline Garcia, qui se sont contentés d’un message personnel sur Twitter. Et il y a ceux qui estiment que leur rôle va plus loin, qu'ils peuvent être considérés comme des exemples et qui n'hésitent pas à encourager tous les Français (du moins leurs followers) à se déplacer jusqu'au bureau de vote. C'est le cas naturellement de Tony Estanguet. Figure de proue de la candidature de Paris pour les jeux Olympiques de 2024, le triple champion olympique de C1 a pris une envergure nouvelle ces derniers mois et assume parfaitement ce statut. Lui aussi engagé pour Paris 2024 et très conscient de son image rassembleuse, Teddy Riner y est allé également de son message injonctif. Tout comme Kevin Mayer, figure montante du sport français. Pour faire passer un message semblable, Pascal Dupraz, l'entraîneur du TFC a préféré le clin d'oeil avec un post qui fait allusion à son fameux discours qui avait motivé les Toulousains à se dépasser pour rester en Ligue 1 à la fin de la saison dernière. Autre symbole du sport français, Martin Fourcade laisse apparaître dans son message posté sur Instagram un certain embarras voire même une forme de désillusion non dénuée d'humour avant de faire son choix. Enfin, comment ne pas évoquer la surprenante intrusion de Nicolas Anelka dans l'élection? Va-t-il voter? l'interroge le JDD : «Non. Mais, si je devais choisir, je voterais Philippe Poutou! Lors du débat à onze candidats, j'ai aimé sa façon d'agresser ses concurrents, traitant certains de menteurs et de voleurs. A mes yeux, cette élection est une grande mascarade. Hélas! Quel que soit le vainqueur, rien ne changera…» Une prise de position qui fait avancer le débat.

Que lire ensuite

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages