Tous sports - FFSG - Annick Dumont en charge du patinage artistique au sein de la FFSG

L'Equipe.fr
·1 min de lecture

Suite au départ de Katia Krier de la fédération française des sports de glace, c'est Annick Dumont qui est désormais en charge du patinage artistique. Trois semaines après le départ de Katia Krier de la FFSG, le nom de la remplaçante de l'ancienne DTN adjointe chargée du patinage artistique est enfin connu. Comme la rumeur l'annonçait, il s'agit bien d'Annick Dumont, avec un titre un peu différent : responsable des relations internationales pour les disciplines d'expression. Connue du grand public principalement pour son rôle de consultante auprès de Nelson Monfort à France Télévisions, Annick Dumont, soixante ans, était jusqu'ici entraîneure nationale. Après avoir commencé à entraîner avec celui qui était alors son mari, Didier Gailhaguet dans les années 1990, elle a continué seule à Champigny-sur-Marne, coachant nombre de patineurs (Brian Joubert très brièvement, Éric Millot, Laurent Tobel, Frédéric Dambier, Alban Préaubert...). Mise en cause par Agnès Gosselin début 2020 Lorsque a éclaté, fin janvier, le scandale lié à la révélation par L'Équipe et par le livre de Sarah Abitbol Un si long silence de violences sexuelles dans le patinage artistique, Annick Dumont a été mise en cause par l'ancienne patineuse Agnès Gosselin. Avant d'avoir été mariée à Didier Gailhaguet (entre 1986 et 2005), Annick Dumont était l'épouse de Gilles Beyer, qui a été accusé de viol par plusieurs anciennes patineuses et reconnu des « relations intimes inappropriées » avec Sarah Abitbol. Agnès Gosselin a affirmé s'être confiée dans les années 1980 à Annick Dumont à propos d'abus de Gilles Beyer, sans qu'Annick Dumont n'intervienne. Dans une interview à L'Équipe en février, Annick Dumont a affirmé n'avoir jamais été au courant de tels faits.