Tous sports - La France signe une convention avec l'Office olympique des réfugiés

L'Equipe.fr
·1 min de lecture

Depuis 2016, une équipe de réfugiés est alignée aux Jeux Olympiques. La France apporte son soutien à l'Office olympique des réfugiés. Dans la foulée de la visite, lundi, de la ministre déléguée aux Sports Roxana Maracineanu au président du CIO Thomas Bach, le comité international olympique (CIO) a annoncé mercredi la signature d'une convention entre la France et la fondation olympique des réfugiés (ORF). Ce texte confirme le soutien financier de la France aux actions de l'ORF. Des bourses d'études pour les athlètes réfugiés
Le CIO soutient les réfugiés par le biais du sport depuis 1994, en partenariat avec le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR). En 2016, la première équipe olympique de réfugiés a participé aux Jeux Olympiques à Rio de Janeiro, et la solidarité olympique continue de soutenir plus de 50 athlètes réfugiés en leur accordant des bourses d'études dans le monde entier. « Cette convention permettra à l'ORF de réaliser ses objectifs d'étendre son action aux zones urbaines et d'atteindre ainsi non seulement les réfugiés et les migrants mais également leurs communautés d'accueil, instaurant ainsi un lien de solidarité », a précisé le président de l'ORF et du CIO, Thomas Bach dans un communiqué.