Tous sports - JO 2021 - Le quotidien japonais Asahi Shimbun lance un appel à l'annulation des Jeux de Tokyo

·2 min de lecture

Le grand quotidien japonais Asahi Shimbun, partenaire des Jeux de Tokyo 2021, demande leur annulation dans son édition de mercredi. À moins de soixante jours de l'ouverture des Jeux Olympiques de Tokyo (23 juillet-8 août), les doutes et mises en garde se multiplient. C'est carrément une annulation de l'événement que réclame le grand quotidien japonais Asahi Shimbun dans son édition de mercredi. Le journal demande au Gouvernement de renoncer à l'organisation des Jeux dont il est pourtant partenaire officiel. lire aussi Le CIO confiant sur la tenue des Jeux Olympiques de Tokyo « Nous demandons au Premier ministre (Yoshihide) Suga d'évaluer calmement et objectivement la situation et de décider de l'annulation de l'événement cet été, écrit le quotidien dans son éditorial. Nous sommes aujourd'hui loin d'une situation dans laquelle tout le monde peut être assuré de se trouver en sécurité, comme le répète le gouvernement. Malheureusement, cela n'est pas la réalité. » Le quotidien, classé à gauche et critique à l'égard du Gouvernement Suga, relaie l'état d'esprit des 80 % de Japonais qui, selon les sondages, se déclarent hostiles à la tenue des Jeux. Les autorités japonaises restent sur leur ligne d'organiser des Jeux sanitairement sûrs pour la population tout comme le CIO, qui n'a jamais envisagé d'annuler l'événement après son report d'un an. Un bureau exécutif du comité d'organisation, présidée par Seiko Hashimoto se tient mercredi matin. lire aussi L'actualité des Jeux Olympiques L'appel à l'annulation des Jeux du quotidien intervient au même moment que la publication d'une étude de l'institut de recherche Nomura qui montre que la décision de rayer les Jeux de Tokyo du calendrier coûterait environ 17 milliards de dollars. Mais selon les spécialistes de l'Institut, citées par la newsletter Francs Jeux, l'annulation des Jeux coûterait moins cher qu'un nouvel état d'urgence. Le pire scénario serait ainsi le maintien des Jeux suivi d'une nouvelle vague consécutive à la présence des 78 000 athlètes, entraîneurs, officiels et médias qui obligerait le Japon à revenir à l'état d'urgence.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles