Tous sports - JO 2024 - Paris 2024 : la tournée des drapeaux a commencé en Seine-Saint-Denis

·2 min de lecture

Paris 2024 a entamé sa tournée des drapeaux - olympique et paralympique-, mercredi à Saint-Denis, devant une foule nombreuse, jeune et enthousiaste. « Et c'est parti ». Au rythme du vieux tube de Nâdiya, les Dyonisiens ont réservé un accueil chaleureux aux deux drapeaux, olympique et paralympique, présentés par Tony Estanguet, président de Paris 2024, et les élus locaux, mercredi matin, sur le parvis de la mairie de Saint-Denis. À commencer par les élèves et collégiens venus par classes entières ou avec leurs clubs. L'ambiance était festive et chaleureuse autour des tapis et équipements installés pour des démonstrations et des initiations aux sports olympiques et paralympiques avec les athlètes du département. Le tout filmé par un drone pour ne rien laisser échapper du moment. « Waouh ! Merci pour ce moment de partage », a souri Tony Estanguet après avoir tagué son nom, à la bombe de peinture sur une toile tendue au pied de l'hôtel de ville. « La Seine-Saint-Denis est un territoire privilégié pour les Jeux de Paris 2024 [...] Deux jours après la fin des Jeux paralympiques de Tokyo, vous êtes là », a ajouté le triple champion olympique, qui poursuivra la tournée des drapeaux jeudi à Nantes.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

« C'est le point de départ du sprint final, il nous reste trois ans », a rappelé Mathieu Hanotin, maire de Saint-Denis, avant de remercier les athlètes qui ont brillé aux Jeux dont le dyonisien Timothée Adolphe, vice-champion paralympique du 100 m (T11) et licencié au club Saint-Denis Émotion. « On entre dans le vif du sujet », a enchaîné Stéphane Troussel, président du département de Seine-Saint-Denis. « C'est un symbole fort de commencer la tournée des drapeaux en Seine-Saint-Denis et une vraie fierté. On sent monter l'enthousiasme, l'énergie et la mobilisation ». Après Saint-Denis, les élus locaux se sont rendus à Saint-Ouen puis à l'Ile-Saint-Denis avant d'enchaîner avec la Courneuve, qui accueillera les épreuves de tir en 2024, et Livry-Gargan. Une première tournée dans 30 villes Les drapeaux feront escale dans une trentaine de villes de 20 départements et 10 régions jusqu'à la mi-octobre avant d'être hissés sur le parvis de l'Hôtel de ville de Paris. La tournée se poursuivra ensuite jusqu'en 2024. « On a reçu plus de 140 demandes de villes », se félicite Tony Estanguet.

9 septembre : Nantes (Loire-Atlantique)
10 septembre : Nouméa (Nouvelle-Calédonie)
11 septembre : Saint-Quentin (Aisne)
12 septembre : Tours (Indre-et-Loire)
13 septembre : Brest (Finistère)
14 septembre : Romilly (Aube)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles