Tous sports - JO - Un ministre japonais exprime son inquiétude sur la tenue des Jeux Olympiques

L'Equipe.fr
·1 min de lecture

« Nul ne sait ce qui peut se passer », a déclaré M. Taro Kono, ministre de la réforme administrative, alors que la pandémie est repartie au Japon qui doit accueillir les Jeux Olympiques en juillet 2021. Pour la première fois, un membre du gouvernement japonais, Taro Kono, a admis publiquement ses doutes quant à la tenue des Jeux Olympiques à Tokyo l'été prochain. « Pour le moment, nous faisons le mieux que nous pouvons pour préparer les Jeux, mais nul ne sait ce qui peut se passer, a déclaré le ministre de la réforme administrative. Tout est possible, en tant qu'hôte des Jeux nous faisons tout ce que nous pouvons et si tout va bien, nous pouvons avoir de bons Jeux Olympiques [...]. Le comité olympique doit songer à un plan B ou à un plan C. Mais la situation n'est pas aisée. » Ces propos sont tenus dans un contexte de résurgence de l'épidémie au Japon avec un total de 1502 cas recensés jeudi à Tokyo pour 6566 au Japon. Des chiffres cependant stabilisés par rapport à ceux qu'ils étaient il y a deux semaines. Alors qu'environ 80 % des Japonais se sont dits favorables à un report ou à une annulation des Jeux, le gouvernement, le comité international olympique ou le comité d'organisation ont rappelé ces derniers jours leur volonté de tenir l'épreuve aux dates prévues (23 juillet-8 août). Le président du comité d'organisation, l'ancien Premier ministre Yoshiro Mori a indiqué en début de semaine qu'une décision quant à la présence de spectateurs étrangers aux Jeux devrait être prise fin février-début mars.