Tous sports - JO - Le président du CIO, Thomas Bach, lance l'agenda olympique 2020 + 5

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Thomas Bach, président du Comité international olympique, soumettra ce nouveau texte à la session du CIO des 10-12 mars, qui procédera également à sa réélection. L'agenda 2020, c'est fini. Place désormais à l'agenda 2020 + 5. Dès son arrivée à la présidence du Comité international olympique (CIO) en 2013, Thomas Bach avait lancé un vaste plan de réformes et de simplification baptisé Agenda 2020. La période étant terminée et 88 % des recommandations initiales réalisées, Thomas Bach présente une nouvelle feuille de route stratégique, l'agenda olympique 2020 + 5. Ce texte sera présenté au vote de la prochaine session du CIO qui se tiendra en vision conférence du 10 au 12 mars. Celle-là même qui verra la réélection de Thomas Bach (l'Allemand est seul candidat) pour un second et dernier mandat qui s'achèvera justement en 2025. 37 pages pour 15 recommandations Cette nouvelle bible du CIO se compose de 15 recommandations. Elles ont été élaborées, écrit le CIO dans un communiqué, « sur la base des principales tendances susceptibles d'être déterminantes dans le monde de l'après-coronavirus, sans oublier les domaines où le sport et les valeurs de l'olympisme peuvent jouer un rôle-clé pour transformer les défis en opportunités ». La nécessité d'une plus grande solidarité au sein des sociétés et entre elles, la croissance du numérique, l'urgence de parvenir à un développement durable, la demande croissante de crédibilité, aussi bien des organisations que des institutions, et la nécessité de renforcer la résilience face aux conséquences financières et économiques qui résulteront de la pandémie constituent les principales tendances relevées par le CIO. Dans un document de 37 pages, le CIO énumère donc ses 15 recommandations : renforcer le caractère unique et l'universalité des Jeux Olympiques ; favoriser des Jeux Olympiques durables ; renforcer les droits et responsabilités des athlètes ; continuer à attirer les meilleurs athlètes ; renforcer davantage la sécurité du sport et la protection des athlètes intègres ; améliorer et promouvoir le parcours jusqu'aux Jeux Olympiques ; coordonner l'harmonisation du calendrier sportif ; développer l'engagement numérique auprès des citoyens ; encourager le développement des sports virtuels et s'engager davantage auprès des communautés de jeux vidéo ; renforcer le rôle du sport en tant que partenaire important pour la réalisation des objectifs de développement durable fixés par les Nations Unies ; renforcer le soutien apporté aux réfugiés et aux populations déplacées ; aller à la rencontre de nouveaux publics au-delà de la communauté olympique ; continuer à montrer l'exemple en matière de citoyenneté d'entreprise ; consolider le mouvement olympique grâce à la bonne gouvernance ; créer des modèles innovants pour la génération de revenus. Thomas Bach « Transformer les circonstances en opportunités. » « Lorsque nous avons adopté l'agenda olympique 2020 en 2014, nous l'avons fait sous l'adage "changer ou être changé", explique Thomas Bach dans un communiqué. Cela reste vrai aujourd'hui. Le monde qui nous entoure continue d'évoluer. Rien n'illustre mieux cette situation que la pandémie mondiale actuelle de Covid-19 et ses conséquences pour la société. Aussi difficiles que les circonstances puissent paraître à l'heure actuelle, si nous tirons les bonnes conclusions, nous pouvons les transformer en opportunités. Pour ce faire, nous devons nous pencher sans tarder sur cet environnement futur. Nous devons faire avancer l'agenda olympique 2020. C'est pourquoi nous avons élaboré l'agenda olympique 2020 + 5 ».