Tous sports - JO - Les propos misogynes de Yoshiro Mori, président des JO de Tokyo 2020

L'Equipe.fr
·1 min de lecture

Le président du Comité d'organisation des JO de Tokyo-2020, Yoshiro Mori, a estimé que les réunions avec des femmes étaient trop longues car celles-ci ont « du mal à finir » leurs interventions, selon ses propos rapportés mercredi par le quotidien japonais Asahi. Selon des propos rapportés mercredi par le quotidien japonais Asahi, le président du Comité d'organisation des JO de Tokyo-2020 a estimé que les réunions avec des femmes étaient trop longues car celles-ci ont « du mal à finir » leurs interventions. « Les conseils d'administration avec beaucoup de femmes prennent beaucoup de temps », s'est plaint Yoshiro Mori, 83 ans, lors d'une réunion avec des responsables du Comité olympique japonais qui était ouverte à la presse. Yoshiro Mori, président du Comité d'organisation des JO de Tokyo 2020 « Nous avons sept femmes au sein du comité d'organisation, mais elles savent rester à leur place » « Si vous augmentez le nombre de membres exécutifs féminins, et que leur temps de parole n'est pas limité dans une certaine mesure, elles ont du mal à finir, ce qui est embêtant », a-t-il ajouté. « Les femmes ont l'esprit de compétition. Si l'une lève la main (pour intervenir), les autres croient qu'elles doivent s'exprimer aussi. C'est pour ça que tout le monde finit par parler », a-t-il développé. « Nous avons sept femmes au sein du comité d'organisation, mais elles savent rester à leur place », a encore lâché Y. Mori, ancien Premier ministre du Japon (2000-2001) connu pour ses propos rétrogrades et misogynes. Selon le média japonais, ses remarques sur les femmes ont fait rire certains membres de l'assistance.