Tous sports - JO de Tokyo - « On ne perd pas notre temps en spéculation », indique Thomas Bach, à propos des Jeux de Tokyo

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Le président du CIO Thomas Bach a rappelé, mercredi à l'issue de la commission exécutive, qu'il n'était pas en train de « spéculer sur une annulation ou un report des Jeux de Tokyo » mais restait « concentré sur la manière de les organiser ». « Nous sommes pleinement concentrés et engagés sur l'organisation réussie des Jeux de Tokyo », a répété le président du CIO Thomas Bach, mercredi, lors d'une visio conférence à l'issue de la commission exécutive de l'instance internationale. « Notre mission est d'organiser les Jeux pas de les annuler. Notre rôle est de faire en sorte que le rêve des athlètes devienne une réalité », a poursuivi le dirigeant en soulignant que le CIO y travaillait jour et nuit. lire aussi Une annulation des Jeux Olympiques de Tokyo coûterait 35,6 milliards d'euros au Japon La question n'est donc pas, pour lui, de savoir si les Jeux auront lieu du 23 juillet au 8 août et du 24 août au 5 septembre pour les paralympiques mais dans quelles conditions. « On ne perd pas notre temps en spéculation » a-t-il insisté en évoquant, un report, un plan B ou encore un décalage en 2032 comme évoqué ces derniers jours. Thomas Bach, président du CIO « Nous encourageons chacun à se faire vacciner. Mais les athlètes ne doivent pas passer avant les autres personnes » Le dirigeant allemand a annoncé que les guides de bonne conduite à usage des athlètes, des staffs et de tous les participants aux Jeux seraient envoyés aux comités nationaux olympiques et aux chefs de mission début février. Les règles à suivre seront bien évidemment évolutives au regard de l'évolution de la situation sanitaire. Concernant la vaccination, Thomas Bach a rappelé qu'elle faisait partie des mesures à mettre en place mais qu'il ne s'agissait pas d'un remède miracle. « Nous encourageons chacun à se faire vacciner pour soi, et par solidarité avec les Japonais et avec l'ensemble des participants. Mais les athlètes ne doivent pas passer avant les autres personnes » a expliqué le président. 45 % Le CIO va réduire de 45 % ses émissions carbone d'ici à 2030 en respect de l'accord de Paris sur le climat, a annoncé Thomas Bach. « Organiser des jeux Olympiques et paralympiques est en challenge complexe. La complexité est multipliée quand ces Jeux ont été reportés et se déroulent pendant la pandémie. On apprend tous les jours », a poursuivi le président. « Personne, même la communauté scientifique, ne peut prédire la situation sanitaire dans les deux cent six pays qui participeront aux Jeux olympiques et paralympiques entre juillet et septembre » a-t-il ajouté. En ce qui concerne les athlètes qualifiés Kit McConnell, le directeur des sports du CIO, a précisé que 61 % des athlètes avaient déjà leur ticket pour les Jeux de Tokyo et que 25 % le gagneront à l'occasion des tournois de qualification. Les 14 % restant seront sélectionnés via leur classement selon le système de qualification propre à chaque sport. La 137e session du CIO en virtuel en mars, vers la réélection de Bach Le président du CIO a également évoqué la situation de la Fédération internationale de boxe amateur (AIBA) pour regretter qu'aucune amélioration en termes de management et de gouvernance n'ait été enregistrée. Quant à la Fédération internationale d'haltérophilie (IWF), le président s'est dit préoccupé par son respect des règles antidopage et sa gouvernance ; il a annoncé que le sujet serait à l'ordre du jour de la prochaine commission exécutive du CIO de février. lire aussi Tokyo, toujours et malgré tout Enfin la prochaine session olympique, prévue du 10 au 12 mars à Athènes (Grèce), se tiendra de manière virtuelle. Le président Bach, seul candidat à sa réélection, devrait donc être élu à distance pour un second et dernier mandat de quatre ans. Une session du CIO sera organisée en 2025 dans la capitale grecque.