Tous sports - L'Agence française de lutte contre le dopage a adopté son budget et son Programme de contrôle pour 2021

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

L'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD) a annoncé jeudi qu'elle avait adopté son budget pour l'année prochaine. Elle va bénéficier d'une hausse de la subvention versée par l'Etat. Dans un communiqué diffusé jeudi, l'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD) a annoncé avoir adopté son budget et son Programme annuel de contrôle (PAC) pour l'année 2021. Le budget de l'instance va notamment bénéficier d'une hausse de la subvention versée par l'Etat (+ 550 k€ par rapport à 2020). L'AFLD a également fait savoir que le financement de l'opération de réhabilitation du bâtiment, qui doit accueillir le laboratoire antidopage sur le campus d'Orsay de l'Université Paris-Saclay, est, quant à lui, assuré par une subvention spéciale de 5,14 millions d'euros. 9 000 prélèvements en 2021 Le PAC 2021 comprendra 9 000 prélèvements, contre 8 000 initialement prévus en 2020 et réalisés ces dernières années, soit une hausse de 12,5 % (en raison de la crise sanitaire, le nombre de prélèvements en 2020 devrait finalement s'établir à environ 6 500). Au niveau des contrôles, l'orientation vers le sport de haut niveau et professionnel sera accentuée (75 % des prélèvements contre 70 % dans le PAC 2020). Ces contrôles seront répartis entre les différentes disciplines selon une analyse des risques de dopage, conduite conformément à la méthodologie prescrite par l'Agence mondiale antidopage (AMA). Les 25 % restants des prélèvements seront consacrés aux autres catégories de sportifs qui présentent un profil de risque ou de performance justifiant d'être soumis à des contrôles. Activité d'enquête et de renseignement Le ciblage des contrôles bénéficiera du développement de l'activité d'enquête et de renseignement. Celle-ci s'appuiera sur les pouvoirs juridiques dont bénéficiera l'AFLD d'ici le printemps prochain, dans le cadre du projet de loi d'habilitation visant à transposer le CMA 2021 (le Code mondial antidopage) et à renforcer la lutte contre le dopage, voté à l'unanimité par l'Assemblée nationale et présenté très prochainement au Sénat. L'AFLD complétera également le PAC par un Plan d'éducation, afin de garantir une approche plus globale et plus efficace de la lutte contre le dopage, auprès des sportifs, des fédérations et de l'ensemble des acteurs du sport.