Tous sports - L'Agence nationale du sport (ANS) à l'heure du premier bilan

·2 min de lecture

L'Agence nationale du sport (ANS) a dressé, mardi, un bilan après deux ans de fonctionnement et renforcé le programme des 30 minutes de sport par jour. L'heure du premier bilan a sonné pour l'Agence nationale du sport (ANS), lancée en avril 2019 au Stade de France et officialisée dans la loi du mois d'août suivant. À l'occasion de son assemblée générale, précédée d'un conseil d'administration, l'ensemble de ses membres fondateurs se sont retrouvés, mardi, au deuxième étage du nouveau siège à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne). Plus de quarante fondateurs et personnes qualifiées avaient précédemment été sondés afin de dresser les principaux enseignements d'une période chahutée par la crise des CTS et affectée par la crise sanitaire. Tous ont souligné que l'ANS avait le mérite de fonctionner. « L'Agence est suffisamment installée désormais pour faire taire certaines critiques », confirme Frédéric Sanaur, son directeur général. Il explique que le budget de l'ANS a augmenté de 25 % pour atteindre les 380 M€ en 2021. « Il grimpe à 435 M€ si on prend en compte les autorisations d'engagements (limites supérieures de dépenses). Mine de rien, on se rapproche du demi-milliard d'euros, pour un opérateur public, c'est important », estime Frédéric Sanaur. L'ANS mise aussi sur les soutiens privés (la FDJ apporte 150 000 € par exemple) et des institutions comme le CNOSF ou Paris 2024 pour muscler son budget. 104,10 M€ Le budget destiné à la haute performance de l'ANS tandis que le développement des pratiques est crédité de 266,10 M€. 20 M€ pour rénover 42 équipements En attendant, les membres de l'ANS ont décidé de renforcer le programme de 30 minutes d'activité quotidienne dans les écoles, proposé par le ministère des Sports et Paris 2024. Des kits sportifs et pédagogiques vont ainsi être distribués dans les écoles engagées. Ils permettront de « donner le goût de l'activité physique et sportive aux élèves, à l'âge où se développent leur capital santé et leurs habitudes, participant ainsi directement aux objectifs de promotion de la santé à l'école », écrivent le ministère des Sports et le comité d'organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 dans un communiqué. Ils précisent que 2 000 classes devraient bénéficier du dispositif dès la prochaine rentrée scolaire. Les membres de l'ANS ont également voté les crédits pour la rénovation des Centres de préparation aux Jeux Olympiques et Paralympiques. 42 équipements bénéficieront d'une aide financière, sur les 71 dossiers, pour un budget de 20 M€ sur deux ans. Une enveloppe de 5 M€ a également été validée pour soutenir des projets innovants, inclusifs et durables choisis par l'agence et Paris 2024 pour valoriser l'impact social du sport. La campagne de com' en août Annoncée par le président Emmanuel Macron lors de la réunion avec les acteurs du sport à l'Élysée le 17 novembre dernier, la grande campagne de communication autour du sport va bientôt voir le jour. Objectif : motiver les Français pour (re) faire du sport et retrouver le chemin des clubs et des associations. Elle a été discutée à l'Assemblée et devrait sortir à partir de la mi-août dans la presse, à la télévision et sur les réseaux sociaux. Son budget est semblable aux campagnes pour les grandes causes nationales, de l'ordre de 3 M€ dont 300 000 € financés par l'ANS.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles