Tous sports - Leylah Fernandez, Emma Raducanu, Mohamed-Ali Cho, Sky Brown... ces teenagers qui brillent

·2 min de lecture

Ils n'ont pas l'âge, ou à peine, de voter ni de conduire une voiture. Mais dans leurs disciplines respectives, ces teenagers se sont comportés comme des grands ces dernières semaines. Balles neuves ! Cet US Open 2021 aura été marqué par l'éclosion de plusieurs jeunes talents : Leylah Fernandez (19 ans), Emma Raducanu (18 ans) et Carlos Alcaraz (18 ans). La Canadienne a marqué les esprits en éliminant au 3e tour Naomi Osaka, la tenante du titre, puis Angelique Kerber avant de se qualifier pour les demi-finales en éliminant Elina Svitolina. L'Espagnol, lui, 55e mondial, a fait chavirer le public du stade Arthur-Ashe grâce à sa victoire en cinq sets face au n°3 mondial Stefanos Tsitsipas. A 18 ans, la pépite britannique Emma Raducanu ne cesse, elle aussi, de briller : huitième-de-finaliste à Wimbledon, elle a fait cette fois très forte impression en se qualifiant, comme Fernandez, pour les demi-finales du tournoi. Cho devant Les supporters lyonnais s'en souviendront longtemps. Lors de la déroute de l'OL à Angers (3-0), début août, Mohamed-Ali Cho a martyrisé la défense rhodanienne. L'attaquant angevin a confirmé son excellent début de saison en inscrivant, contre Rennes, le 29 août dernier, son tout premier but en Ligue 1, à seulement 17 ans et 222 jours. Il est ainsi devenu le plus jeune buteur du SCO en L1. En route vers la F1 ? Une victoire en Autriche en juillet, une autre en août à Budapest et une première place décrochée le week-end dernier aux Pays-Bas. Dennis Hauger, pilote norvégien de 18 ans, est sur le point de remporter le titre mondial en Formule 3. Grâce à ses performances estivales, le petit protégé de Red Bull est entré en négociations avec certaines écuries de Formule 2. Avant d'obtenir un baquet en F1 ? En haut de la vague Cela promet pour Paris. Le 13 août, sur le futur spot des JO 2024, à Teahupoo, le jeune surfeur français Kauli Vaast, 19 ans, a dévalé l'une des vagues les plus impressionnantes de ces dernières années. « Une montagne d'eau », sans doute la plus énorme jamais surfée ici, que le jeune Tahitien, grand espoir du surf tricolore, a domptée avec beaucoup d'émotion. Comme sur des roulettes 14 ans. La moyenne d'âge des podiums de skateboard féminin aux JO de Tokyo. Titrée en park, Sakura Yosozumi, Japonaise de 19 ans. À ses côtés, sa compatriote Kokona Hiraki, 12 ans, et Sky Brown, Britannique de 13 ans. En catégorie street, la première place est revenue à la Japonaise Momiji Nishiya, 13 ans, même âge que la Brésilienne Rayssa Leal, deuxième devant la Japonaise, Funa Nakayama, 16 ans.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles