Tous sports - Ludovic Royé s'inquiète du turn-over des DTN à six mois des Jeux de Tokyo

L'Equipe.fr
·1 min de lecture

Ludovic Royé, président de l'AsDTN, regrette le manque de stabilité dans l'encadrement technique des fédérations. À un peu moins de six moins des Jeux de Tokyo dont il s'affirme certain qu'ils vont se dérouler, le nouveau président de l'association des Directeurs Techniques Nationaux Ludovic Royé fait preuve de son inquiétude. En cause, le turn-over des DTN à la faveur des élections. Alors que toutes les élections fédérales ne sont pas terminées, il y en a déjà 13 qui ont été dégagés. « Cela ne met pas les fédérations dans de bonnes conditions pour préparer les Jeux de Tokyo, s'inquiète-t-il. On a un tropisme Paris 2024 mais il ne faut pas oublier qu'il y a Tokyo avant. Décapiter, ça ne prend pas longtemps, mais reconstruire cela prend un temps certain. » lire aussi Gilles Cherdieu nommé DTN du karaté français « On avait milité à l'AsDTN pour une certaine stabilité, mais on devrait avoir 50 % de personnes changées aux Jeux de Tokyo, continue Royé. Et on n'est pas à l'abri de voir des fédérations qui n'auront pas encore leur DTN durant les Jeux ». De manière plus générale, Royé s'inquiète des effets à long terme de la crise de la base au sommet. « Si on s'appauvrit trop durant deux ou trois ans, dit-il, ce sont les performances 2024-2028-2032 qui vont en souffrir. »