Tous sports - Les médaillés olympiques et paralympiques à l'Élysée

·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le président Emmanuel Macron recevra lundi 13 septembre à l'Élysée l'ensemble des médaillés olympiques et paralympiques mais aussi les présidents de fédérations, DTN et entraîneurs. Et il leur remettra des décorations. La météo s'annonce morose mais l'ambiance joyeuse, lundi prochain, en début de soirée, à l'Élysée. Emmanuel Macron a en effet prévu de recevoir l'ensemble des médaillés olympiques et paralympiques lors des derniers Jeux de Tokyo. Les 189 athlètes ne seront pas tous disponibles, à commencer par les champions olympiques de volley qui disputent l'Euro. Mais si on ajoute les présidents de fédérations, les directeurs techniques nationaux et plus de soixante-dix entraîneurs, sans oublier les dirigeants de l'Agence nationale du sport, de Paris 2024 et les ministres concernés, il y aura du monde dans les salons dorés. Les athlètes seront décorés Le président, qui a également convié tous les champions olympiques des Jeux d'été, souhaite mobiliser l'ensemble des acteurs autour du haut niveau. Il dressera le bilan des Jeux de Tokyo avant de se projeter sur ceux de Paris 2024. Comme il nous l'avait rappelé lors d'une interview croisée avec Tony Estanguet, patron de Paris 2024, en juillet à Tokyo : « La mission que l'on a donnée à Claude Onesta (patron de la haute performance à l'Agence nationale du sport) est de rentrer dans le top 5 (des pays les plus médaillés aux JO) soit un étage de plus qu'à Rio où nous avons obtenu notre record de médailles (42). » lire aussi Onesta vise le top 5 au tableau des médailles aux Jeux de Paris Un objectif ambitieux au regard de la huitième place obtenue à Tokyo, avec 33 médailles dont 10 en or, alors que les Français avaient terminé septièmes à Rio. Côté Paralympiques, la France pointe à la 14e place mais avec quasiment le double de médailles (54 contre 28 en 2016). Le chef de l'État profitera également de la soirée pour remettre des décorations aux médaillés selon une pratique lancée par le général de Gaulle aux Jeux d'Innsbruck en 1964. Les règles sont très précises : les champions olympiques qui participaient à leurs premiers Jeux sont faits chevaliers de la Légion d'honneur et les médaillés d'argent et de bronze chevaliers de l'ordre national du Mérite. En cas de doublé en or, les athlètes sont promus officiers de la Légion d'honneur « si un minimum de huit ans d'ancienneté dans le grade de chevalier de la Légion d'honneur est respecté ».

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles