Tous sports - Le ministère des Sports précise les consignes

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Après les annonces du Premier ministre Jean Castex, jeudi, le ministère des Sports détaille les nouvelles mesures qui s'appliquent au sport à partir de ce samedi 16 janvier et pour une durée de quinze jours. Dans un communiqué commun, Jean-Michel Blanquer et Roxana Maracineanu, respectivement ministre et ministre déléguée aux Sports, détaillent l'ensemble des restrictions qui s'appliqueront à la pratique sportive à partir de samedi, jour qui marque aussi l'instauration d'un couvre-feu sur l'ensemble du territoire à partir de 18 heures. « La pratique des adultes comme des enfants restera possible dans l'espace public et dans les équipements sportifs de plein air, de manière auto-organisée ou encadrée mais toujours dans le respect des normes sanitaires et sans contact entre les personnes », précise le duo.

Pour les mineurs, la pratique scolaire et extrascolaire en intérieur n'est plus autorisée. Les piscines, gymnases, bulles de tennis ou encore salles de danse resteront ainsi fermées. Les jeunes sportifs pourront quand même continuer à jouer au tennis en extérieur ou bien fréquenter les manèges équestres. Les deux ministres rappellent qu'ils sont « extrêmement sensibles aux grandes difficultés rencontrées par les associations et fédérations et échangent régulièrement avec le mouvement sportif ». Ils s'engagent « à un suivi tout particulier de la situation économique des associations les plus fragilisées en lien étroit avec leur fédération de tutelle, l'Agence nationale du sport et les collectivités concernées ». Les sportifs de haut niveau ne sont pas concernés Pour les adultes, la pratique dans les espaces publics reste autorisée hors couvre-feu et dans la limite de six personnes. Les sportifs professionnels et de haut niveau pourront continuer à s'entraîner comme avant et ne seront pas soumis aux horaires du couvre-feu. Les ministres indiquent que les salles de sport, dont la réouverture est une nouvelle fois repoussée mais sans date précise, bénéficieront d'« adaptations du fonds de solidarité ». Ils ne précisent pas non plus de date pour le retour du public dans les stades. Quant aux stations de ski, qui craignent de plus en plus une saison blanche, le communiqué confirme que les remontées mécaniques resteront fermées « jusqu'à fin janvier a minima _ sauf pour les mineurs licenciés dans un club affilié à la Fédération française de ski », pour les sportifs professionnels et de haut niveau.