Tous sports - Une mission gouvernementale sur l'insertion des jeunes des quartiers par le sport confiée à Karl Olive

·2 min de lecture

Karl Olive, maire de Poissy (Yvelines) et ancien journaliste de Canal +, a trois mois pour proposer au gouvernement des solutions favorisant l'insertion par le sport des jeunes issus des quartiers défavorisés. Trois mois. C'est le temps dont Karl Olive, maire divers droite de Poissy et proche du président Emmanuel Macron, dispose pour mener une « mission-flash » sur « l'insertion par le sport des habitants, et notamment des jeunes des quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) ». Elle a été confiée à l'ancien journaliste de Canal + par les ministre et ministre déléguée à la Cohésion des territoires, Jacqueline Gourault et Nadia Hai, ainsi que la ministre en charge des Sports, Roxana Maracineanu. Dans leur lettre de mission, elles constatent que « le sport demeure encore relativement genré et socialement et territorialement inégalitaire » et que « le sport est insuffisamment mobilisé comme outil d'insertion de notre jeunesse ». Et attendent de l'administrateur de la Ligue de football professionnel qu'il leur propose des solutions le 11 janvier prochain. « L'enjeu est de taille non seulement au regard des effets ô combien positifs du sport dans les quartiers prioritaires, notamment auprès de nos jeunes, mais aussi dans la perspective des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 et de son héritage afin d'''entraîner et d'insérer'' les quartiers dans la dynamique nationale à venir, notamment au travers par exemple du programme Terre de Jeux 2024 », écrivent les ministres. Une politique de terrain Contacté il y a dix jours, Karl Olive compte faire le tour des régions, sans oublier l'Outre-mer et envisage de multiplier les auditions. « Mon ADN c'est le terrain et c'est de là que viendront mes propositions », explique le quinquagénaire qui a grandi dans le quartier dit sensible de la Coudraie, à Poissy. Karl Olive « On constate que depuis la pandémie, il y a deux fois moins de jeunes dans les QPV qui ont repris le sport qu'ailleurs. » Sportif assidu, il a mis en place plusieurs initiatives dont deux heures hebdomadaires de sport pour les agents de la ville sur leur temps de travail, des classes à horaires aménagées sport dans un collège et un lycée ou encore la mise en place d'une « Roustan Académie » : chaque mercredi, le journaliste Didier Roustan de la chaîne L'Équipe vient apprendre à une dizaine de jeunes des quartiers de Poissy à commenter des matchs, les filmer, parler en public...

Le maire s'inspirera évidemment de son expérience pour rédiger son rapport. « On constate que depuis la pandémie, il y a deux fois moins de jeunes dans les QPV qui ont repris le sport qu'ailleurs. Et on observe aussi que nos jeunes ont pris du poids et sont devenus plus accros aux écrans », explique-t-il. « Ces jeunes ont disparu des clubs, il faut les inciter à y retourner et je vais proposer que les clubs descendent dans les quartiers », poursuit-il. En attendant, il jouera un match de foot avec le chef de l'État et des anciens internationaux, jeudi, au stade Léo-Lagrange de Poissy, à l'occasion des cinquante ans du Variétés et au profit de l'opération « Pièces Jaunes ».

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles