Tous sports - Roxana Maracineanu (ministre des Sports) : « Nous ferons en sorte qu'aucun club ne meure »

L'Equipe.fr
L’Equipe

Interrogée ce jeudi soir sur Canal+ sur les difficultés économiques que rencontrent les clubs, la ministre des Sports Roxana Maracineanu les a assurés du soutien de l'État. La ministre des Sports, Roxana Maracineanu, a évoqué ce jeudi l'aide qu'apportera l'État aux clubs, mis en difficulté par la suspension ou l'annulation des Championnats, et plongés dans l'incertitude quant à un retour à la compétition. Roxana Maracineanu : « On ne pourra pas éviter les recours »
« Nous ferons en sorte qu'aucun club ne meure, en termes de structures, de collectifs, d'effectifs, a-t-elle expliqué sur Canal +. Nous allons soutenir les sportifs eux-mêmes dans les salaires qu'ils touchent - qu'ils soient à un niveau amateur ou professionnel - ou les institutions, avec des loyers qu'on va peut-être reporter, annulés, sur les équipements qu'ils ont en responsabilité et en gestion. On travaille aussi pour que les collectivités, l'État, l'Agence nationale du sport (ANS), continuent à verser les subventions programmées et dues. »

Un peu plus tôt, sur RMC, la ministre était revenue sur l'organisation de Roland-Garros et du Tour de France, deux événements qui ont été reportés : « Si au mois de septembre, ça va encore mieux, tous les événements programmés au calendrier, comme le Tour de France (29 août-20 septembre), Roland-Garros (fin septembre-début octobre), ou d'autres grands événements, pourraient se tenir. Ces deux événements nécessitent qu'il y ait des spectateurs, de la billetterie pour Roland-Garros, de la joie et de l'engouement pour le Tour de France. Ils ne se tiendront que s'il y a autorisation d'avoir du public. Ils ne se feront pas à huis clos. Après, ce n'est pas la peine aujourd'hui de faire de la politique-fiction. » Coronavirus : la réouverture de l'Insep et des Creps est à l'étude

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi