Tous sports - Roxana Maracineanu mobilise ses sentinelles

L'Equipe.fr
L’Equipe

La ministre des Sports a participé à un séminaire rassemblant 200 référents en charge, notamment, de la prévention de la radicalisation au sein des fédérations sportives, des établissements et des services déconcentrés du ministère des Sports. Le ministère des Sports réunit ce jeudi et ce vendredi le réseau des deux cents référents en charge, notamment, de la prévention de la radicalisation au sein des fédérations sportives, des établissements et des services déconcentrés du ministère des Sports. « Ils sont les sentinelles de la citoyenneté dans le sport, a commenté la ministre, Roxana Maracineanu. L'État veut veiller, par des contrôles ciblés menés main dans la main avec le ministère de l'Intérieur, pour que des dérives communautaires ou la radicalisation ne puisse pas pénétrer insidieusement le sport. Plus particulièrement dans les disciplines qui pourraient être utilisées par des personnes radicalisées comme les sports de combat, le tir ou les sports collectifs. » Cette année, le ministère a réalisé cent soixante-dix contrôles ciblés, qui se sont conclus par cinq fermetures d'établissement, toutes motivées par un problème d'hygiène ou de sécurité. Le ministère des Sports ne dispose pas des armes pour lutter directement contre cette menace, d'où l'importance de sa collaboration avec le ministère de l'Intérieur. « Il pouvait y avoir un soupçon de radicalisation ou de dérive communautaire, mais on ne peut pas non plus dire que ce soit un phénomène prégnant, dit encore Maracineanu. On doit en tout cas veiller à ce que la spécificité du sport n'entraîne pas une augmentation de la fréquentation de ce type de personnes. »

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi