Tous sports - Le sport au service du développement et de la paix

L'Equipe.fr
·1 min de lecture

À l'occasion de la journée internationale du sport pour le développement et la paix, Tony Estanguet, Sarah Ourahmoune, Didier Drogba ou encore Muriel Hurtis sortent un carton blanc. Comme chaque année à l'occasion de la journée internationale du sport pour le développement et la paix, de très nombreux sportifs se mobilisent sur les réseaux sociaux. À l'instar de Tony Estanguet, triple champion olympique de canoë (C1) et président de Paris 2024, de Sarah Ourahmoune, vice-championne olympique et vice-présidente de la Fédération française de boxe, de Didier Drogba, ancien footballeur de Marseille et Chelsea, ou encore de Muriel Hurtis, championne du monde 2003 du 4x100. À l'initiative de l'association Peace and Sport, ils sortent tous un carton blanc en affirmant que « le sport a le pouvoir de changer des vies ». Une expression maintes fois empruntée par le patron du comité d'organisation des Jeux Olympiques de Paris 2024 pour définir le pouvoir des Jeux et du sport en général. « Dans cette période de crise, la journée internationale du sport au service du développement et de la paix célébrée le 6 avril est une journée propice pour envoyer un message fort de solidarité mondiale et renforcer nos liens les uns avec les autres de manière indissoluble à travers le sport », explique Joël Bouzou, président et fondateur de l'association Peace and Sport, dans un communiqué.