Tous sports - Thomas Bach réélu président du Comité International Olympique

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Thomas Bach, seul candidat en lice, est reconduit dans ses fonctions à la tête du CIO pour un second et dernier mandat de quatre ans. Thomas Bach a été réélu mercredi à la présidence du Comité International Olympique par la 137e session du CIO, réunie en vision conférence. Il était le seul candidat en lice. Sur les 98 votants, 93 ont voté pour Thomas Bach, 1 a voté contre et 4 se sont abstenus. Selon les statuts du CIO, après une première mandature de huit ans, l'Allemand, 67 ans, a été réélu pour un second et dernier mandat de quatre ans. Son successeur sera donc élu en 2025 au cours d'une session prévue à Athènes où aurait déjà dû se dérouler cette session.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Avant l'élection proprement dite, au travers de deux discours, Thomas Bach avait pu effectuer le bilan de son action et de l'agenda 2020 de réformes. Ce programme adopté en 2014 a vu 88 % de ses recommandations réalisées et aura une suite avec un agenda 2020+5 qui sera discuté vendredi par les membres de la session. Confiant pour Tokyo Dans son allocution d'ouverture, Le président du CIO a également réaffirmé sa confiance en l'organisation des prochains Jeux Olympiques de Tokyo (23 juillet-8 août). Alors que les autorités japonaises devraient interdire la présence de spectateurs étrangers, le président Thomas Bach s'est employé à les rassurer, en soulignant en particulier que depuis septembre dernier, 270 compétitions majeures (Championnats ou Coupes du monde) ont pu se disputer, concernant 30 000 athlètes et ayant donné lieu à plus de 200 000 tests. « Pas un seul de ces événements n'a favorisé la propagation du virus, a-t-il constaté. Ainsi, nous avons la preuve claire et objective que des grands événements sportifs avec un important nombre de participants peuvent être organisés en sauvegardant la santé de tous. Ces faits sont d'autant plus significatifs qu'aucun de ces événements n'a pu bénéficier des effets de la vaccination. En comparaison, nous sommes maintenant dans une position plus chanceuse car plusieurs vaccins sont déjà largement opérationnels. Un nombre considérable d'athlètes olympiques a déjà été ou sera vacciné pour Tokyo. La situation continuera à s'améliorer grandement, à mesure que nous nous rapprocherons de la cérémonie d'ouverture. »