Tous sports - Un top 50 d'athlètes de haut niveau pour la ville de Paris

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

La capitale apporte son soutien à cinquante athlètes de haut niveau pour les aider à décrocher des médailles aux Jeux de Tokyo en 2021 ou de Paris en 2024. Paris poursuit son coup de pouce à 50 athlètes de haut niveau (35 valides et 15 handi) dans leur préparation aux Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo, l'été prochain, et surtout de Paris en 2024. Comme cette année, chacun d'entre eux recevra une aide annuelle de 3 000 euros, soit une enveloppe globale de 150 000 €, avec en plus un accompagnement socioprofessionnel individualisé. En contrepartie, la capitale demande aux athlètes d'aller à la rencontre des Parisiens en participant à des animations grand public, à l'instar des journées sportives scolaires ou de la journée olympique du 23 juin. Figurent notamment dans ce top 50, les pentathlètes Marie Oteiza et Valentin Prades (Racing multi athlon), Caroline Queroli (Racing club de France), membre de l'équipe de France de sabre ou encore Yannick Ifebe (CSINI Saint Jean de Dieu), champion paralympique 2016 à l'épée en escrime fauteuil. 1,26M d'euros pour les clubs amateurs C'est l'enveloppe versée aux clubs de proximité et clubs amateurs de haut niveau par la ville de Paris touchés par la crise sanitaire et économique, afin de compenser notamment les pertes de recettes dues au manque de cotisation des adhérents. S'y ajoutent 3,77 M€ d'exonération du montant de la redevance correspondant à six mois exploitation des enceintes sportives de la ville en 2020. Autant de champions qui font également partie de la première liste de 362 athlètes du cercle de haute performance, publiée par l'Agence nationale du sport vendredi et qui représente le plus haut échelon des sportifs de haut niveau qui bénéficieront d'un accompagnement spécifique. Voté au conseil de Paris, jeudi, ce soutien aux sportifs fait suite à la remise du rapport de Jean-François Lamour, double champion olympique au sabre et ancien ministre des Sports, à la maire de Paris Anne Hidalgo en septembre 2018 sur l'état du sport de haut niveau à Paris. Il prend la forme de conventions tripartites entre la ville, l'athlète et son club. Dans la foulée, le conseil de Paris a aussi approuvé une aide à sept clubs pour l'accompagnement de leurs sportifs de haut niveau dont le PUC (Paris Université Club) et le Stade Français (Top 14) pour un montant global de 194 000 €.