Tous sports - WTF - Quand les conjoint(e)s mettent les sportifs dans l'embarras

L'Equipe.fr
L’Equipe

Si les champions se doivent de garder leur self-control en toute circonstance, leurs conjoints, eux, ont parfois la gâchette facile sur les réseaux sociaux. Petit best-of de quelques dérapages gênants. Lors du Masters d'Augusta 2013, le golfeur Tiger Woods écope de deux points de pénalité pour ne pas avoir appliqué correctement le règlement au 15e trou du deuxième tour. Une infraction signalée aux organisateurs par un téléspectateur, qui vaut au numéro 1 mondial de rétrograder du 7e au 19e rang à ce stade de la compétition. Sur Twitter, l'ex-époux de la skieuse Lindsey Vonn, David Vonn, s'en réjouit alors, laissant même entendre qu'il est lui-même ce spectateur vigilant... Prompt à dénoncer celui qui était devenu, deux ans après leur divorce, le nouveau compagnon de son ex-femme. On appelle ça surfer sur une tendance. Alors que l'Olympique Lyonnais mène en ce moment un bras de fer sur les réseaux sociaux avec certains de ses supporters, qui répandent des caricatures de l'entraîneur rhodanien Rudi Garcia grimé en clown, l'épouse du milieu de terrain Thiago Mendes y voit là une occasion de faire passer un message : son homme n'a pas été titularisé face à la Juventus Turin en Ligue des champions ? Allez, elle poste un cliché d'elle maquillée en clown « garciesque », histoire de marquer sa désapprobation. Culotté, certes, mais pas franchement de nature à aider son mari, en manque de confiance sur ses derniers matches. Pour affronter le Real Madrid le 14 février 2018 en 8es de finale de C1, le coach du PSG Unai Emery préfère titulariser Presnel Kimpembe plutôt que Thiago Silva. Un « choix tactique », argue Emery, qui fait bouillir la compagne du défenseur brésilien Isabelle Silva sur son smartphone, d'où elle lâche en story Instagram : « Tactique, tactique ? Quelle tactique ??? » Soutenue via Instagram par la compagne d'Angel Di Maria, Isabelle a confié en interview que son compagnon ne lui avait pas demandé d'effacer son coup d'éclat. En décembre 2017, la grande star du MMA Ronda Rousey subit une défaite cuisante et rapide à l'UFC 207 face à Amanda Nunes. Quelques jours plus tard, le combattant de MMA Michael « Venom » Page publie une vidéo caricaturant la défaite de l'Américaine, ce que le mari de Rousey, Travis Browne, champion d'Ultimate Fighting, ne laisse pas passer sur Twitter : « Va te faire e******, je t'attends quand tu veux, s*****. » Sûrement que la grande Ronda aurait été de taille à se faire justice elle-même face au malotru, mais elle n'est pas remontée sur un octogone depuis ce funeste jour. Quand la liste de Didier Deschamps pour le Mondial 2014 tombe, et qu'elle constate que le nom de son chéri Samir Nasri n'y figure pas, la mannequin Anara Atanes fulmine... Et rédige un tweet insultant à l'égard du sélectionneur français. Des mots qui n'ont pas fait sourire le patron des Bleus, mais le Marseillais, si : « Je lui ai dit : tu veux l'insulter, insulte-le. Mais n'insulte pas le pays. » Quelques jours plus tard, la désormais ex-madame Nasri en a remis une couche, reprochant à DD de ne pas avoir porté plainte contre elle comme il s'y était publiquement engagé.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi