Stéphane Moulin (Caen) après la défaite au Havre : « C'est scandaleux, c'est honteux »

Stéphane Moulin a vivement critiqué l'arbitrage. (E. Garnier/L'Équipe)

À l'issue de la défaite face au Havre vendredi soir (1-2), l'entraîneur de Caen Stéphane Moulin était très remonté contre le penalty sifflé contre son équipe pour une faute en dehors de la surface.

Stéphane Moulin, l'entraîneur de Caen, après la défaite au Havre (1-2) : (Il brandit son téléphone sur lequel une image de la faute amenant le penalty est affichée) « Dans la surface de réparation ou en dehors de la surface de réparation ? Voilà. Bon alors après, il y a le match, on a perdu. Mais bon, nous, on ne nous fait pas de cadeaux comme ça.

Quatre matches sur sept où il y a un penalty qui est litigieux contre nous. Celui-ci, ce n'est pas litigieux, c'est scandaleux, c'est honteux, c'est une erreur. Je vais quand même être clément avec les arbitres parce qu'ils ont quand même eu, pour une fois, la décence de reconnaître à la fin du match qu'ils se sont trompés. Donc ça, c'est quand même un bon point. Il faut quand même reconnaître que tout le monde a le droit de se tromper, nous aussi les coachs, les joueurs.

« Je suis désolé, peut-être vais-je être suspendu alors je vais faire attention à ce que je dis car c'est comme ça aussi en France : même quand on sait que l'arbitre s'est trompé, chut, il ne faut rien dire »


En même temps, les images sont tellement parlantes que ce serait difficile d'aller contre les images. On a été victimes de ça l'année dernière contre Dijon, il n'y a rien qui a changé. Et donc on continue. En Ligue 1, les arbitres ont le droit de se tromper car ils sont aidés. En Ligue 2, ils ont le droit de se tromper mais on reste avec les erreurs. Donc on n'avance pas. Ça fait des matches erronés parce que ce (vendredi) soir, c'est un résultat qui est erroné. Je suis désolé de le dire mais c'est comme ça et ça n'enlève absolument rien aux Havrais. Qu'on soit bien clair.

Mais ce (vendredi) soir, on s'est fait... je suis désolé, peut-être vais-je être suspendu alors je vais faire attention à ce que je dis car c'est comme ça aussi en France : même quand on sait que l'arbitre s'est trompé, chut, il ne faut rien dire. Voilà, après le penalty non sifflé contre Pau de la main, après le penalty non sifflé à Paris sur une faute incroyable d'Ali Abdi, après un penalty très très litigieux à Dijon... ça fait beaucoup pour nous. »

lire aussi

Le classement de la Ligue 2