Stade Rennais : La valorisation de Warmed Omari sur le mercato explose

Warmed Omari, une pépite en formation (expresse), au Stade Rennais.
Warmed Omari, une pépite en formation (expresse), au Stade Rennais.

Une ascension à toute vitesse. Voilà à quoi nous pourrions résumer le début de carrière de Warmed Omari. Le jeune défenseur central, formé au Stade Rennais, a connu une saison 2021-2022 impressionnante. Alors qu’il n’a jamais joué un match professionnel, Bruno Génésio décide de le lancer dans le grand bain dès les premiers mois de championnat. Choix qui s’est avéré payant, tant le Français s’est révélé être performant durant l’exercice passé. Sa cote a naturellement suivi son explosion.

Sa valeur marchande s’est multipliée par 40 avec Stade Rennais

La révélation du côté du SRFC, c’est bien Warmed Omari. Estimé à 200 000 euros juste avant le début de saison, Transfermarkt le valorise désormais à 8 millions d’euros, soit une progression de 3900%. Pour l’Observatoire du football, le défenseur de 22 ans vaut deux fois plus. Le CIES l’évalue entre 15 et 20 millions d’euros. Le club breton, bien conscient des performances de son poulain, a saisi l’occasion pour le prolonger de deux ans en décembre dernier, le liant jusqu’en juin 2026 avec Rennes.

Warmed Omari a éclipsé le défenseur le plus cher de l’histoire du club

Si le Stade Rennais a réussi à finir son exercice à la 4e place, et en présentant l’une des défenses les plus imperméables de Ligue 1, c’est en grande partie grâce à son duo Omari-Aguerd. Le Marocain était déjà une valeur sûre en défense centrale, mais beaucoup aurait parié sur une association avec Loïc Badé, recruté pour 17 millions d’euros l’été dernier. Le Français a réussi une ascension folle durant sa première saison dans le championnat français, il ne reste plus qu’à confirmer dès 2022-2023.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles