Les stations de ski mobilisées pour sauver les vacances de février

AFP
·1 min de lecture

Les stations de ski prennent les choses en main. Dans un communiqué publié cette semaine, Domaines skiables de France (DSF) a enjoint le gouvernement "à l'action et à la prise de décision", alors que ce dernier ne s'est toujours pas officiellement prononcé sur la date du 7 janvier, avancée en décembre pour la réouverture des remontées mécaniques.

Le directeur de l'office du tourisme des Deux Alpes (Isère), Éric Bouchet, s'est prononcé sur le flou qui entoure la réouverture des télécabines : "C'est l'incertitude qui est la plus délicate. Pour que la saison se prépare, il faut (...) permettre aux réservations d'être prises, préparer le domaine, les équipes et organiser le recrutement et le logement des saisonniers." Même son de cloche du côté du directeur de la station de Super Besse, dans le Puy-de-Dôme, Vincent Gatignol : "Ce n'est pas en claquant des doigts qu'on va rouvrir une station et passer de 0% à 100% d'activité du jour au lendemain".

• Une perte de 1,5 milliard d'euros sur le chiffre d'affaires

À cause de la fermeture des remontées mécaniques, les touristes affluent moins dans les domaines skiables. En effet, dans un premier bilan d'étape...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi