Stefanos Tsitsipas maîtrise Jannik Sinner et rejoint Zverev en demi-finales

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Stefanos Tsitsipas maîtrise Jannik Sinner et rejoint Zverev en demi-finales
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Stefanos Tsitsipas a su dompter Jannik Sinner 7-5, 6-2, dans la chaude ambiance du court central du Foro Italico ce vendredi. Une victoire qui lui permet de rejoindre les demi-finales du Masters 1000 de Rome. Il affrontera Alexander Zverev samedi.

Impressionnant de maîtrise, Stefanos Tsitsipas n'est pas tombé dans le piège qu'a tenté de lui tendre Jannik Sinner, vendredi à Rome (7-6, 6-2). Dans l'ambiance toujours chaude du Foro Italico, Tsitsipas a d'abord su remporter le premier set au tie-break 7-6 [4] après 1h30 d'une bataille acharnée. Une première manche qui aura laissé des traces chez le jeune Italien contraint de recevoir des soins pour une douleur à hanche.

Au retour du vestiaire, après dix minutes d'interruption, Sinner n'est plus jamais parvenu à mettre en danger le Grec. Malgré le malaise d'une spectatrice, retardant sa balle de match de dix nouvelles longues minutes, Tsitsipas est resté imperturbable pendant 2h23 de jeu. Une victoire solide après ses deux premiers tours hésitants, face à Grigor Dimitrov puis Karen Khachanov.

lire aussi

Le film du match

Samedi, Stefanos Tsitsipas retrouvera Alexander Zverev en demi-finale, une semaine après sa défaite à Madrid. Le Grec tentera de dérocher une nouvelle finale de Masters 1000 sur terre battue cette saison, après Monte-Carlo.

lire aussi

Le tableau du Masters 1000 de Rome

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles