Stefanos Tsitsipas vient à bout de Daniil Medvedev et l'élimine du Masters

Daniil Medvedev a servi pour le match, mais c'est finalement Stefanos Tsitsipas qui s'est imposé (6-3, 6-7 [11], 7-6 [1]), mercredi pour son deuxième match de poule au Masters de Turin. Le Grec jouera sa qualification vendredi contre Andrey Rublev. Le Russe est lui éliminé.

Le tennis a ceci de cruel qu'une quinzaine de minutes après avoir servi pour le match, Daniil Medvedev rangeait ses raquettes, battu et éliminé du Masters. Mercredi à Turin, au bout d'un match inégal mais intense, le Russe a cédé face à Stefanos Tsitsipas (6-3, 6-7 [11], 7-6 [1]).

Déjà battu lundi par son compatriote Andrey Rublev (6-7 [7], 6-3, 7-6 [7]), le 5e mondial est éliminé. Derrière Novak Djokovic, qui a assuré sa qualification pour les demi-finales dès mercredi, Tsitsipas et Rublev se disputeront le dernier billet du groupe vendredi.

lire aussi : Le film de Tsitsipas - Medvedev

Immédiatement très agressif, Tsitsipas a profité de plusieurs erreurs de Medvedev pour prendre les devants dès les premiers instants. Alors qu'il avait réussi un bel enchaînement service-volée sur seconde balle, conclu par une volée gagnante de coup droit, à 15-30 sur son premier engagement du match, le Russe s'est soudainement grippé en coup droit. À 40-30, il a commis deux grosses fautes puis, après une belle défense du Grec, il a forcé un smash de fond de court qui lui a échappé pour quelques centimètres.

Tsitsipas impérial au filetFort de ce break d'avance d'entrée (3-0), « Tsitsi » a poursuivi son entreprise d'agression. Il a profité de la position extrême de Medvedev au retour, très reculée, pour multiplier les services-volées. Sa qualité de volée, notamment basse, a fait le reste. Très en difficulté au retour et dans le petit jeu au filet, le Russe n'a marqué que six points sur les jeux de service de son adversaire durant la première manche, logiquement perdue en à peine plus de trente minutes.

Plus équilibré, le deuxième set a vu les serveurs nettement prendre le dessus sur les relanceurs. Aucune balle de break, cinq jeux blanc, un seul jeu conclu après une égalité : ni l'un ni l'autre ne s'est procuré la moindre occasion jusqu'au tie-break.

lire aussi : Carlos Alcaraz a reçu son trophée de n°1 mondial au Masters de Turin

Très dépendant de la qualité de son service et de son pourcentage de premières balles, Medvedev a commencé à trouver quelques solutions à l'échange à partir de 5-5. Un superbe coup droit croisé gagnant, enfin un retour de coup droit réussi, quelques gestes pour demander au public de l'encourager : le 5e mondial était enfin dans son match.

Medvedev sauve trois balles de match...Sur cette lancée, il a parfaitement entamé le jeu décisif de la dernière chance. Deux amorties - une dans le filet de Tsitsipas, une gagnante de Medvedev - lui ont permis de mener 4-1. Mais à 4-3, deux services à suivre, il a commis deux énormes fautes successives en coup droit. Le niveau de jeu s'est alors soudainement et sensiblement élevé.

Toujours aussi intraitable au filet, Tsitsipas s'est procuré trois balles de match à 6-5, 8-7 et 10-9. Medvedev les a sauvées avec beaucoup de courage, quitte à sortir de sa zone de confort, à l'image des deux volées tenues pour égaliser à 8-8, ou de cet incroyable smash de fond de court gagnant après une énorme défense du Grec à 10-9.

Incapable de conclure, le vainqueur de l'édition 2019 a finalement craqué à 11-11 avec une amortie de revers dégueulée dans le couloir. Comme un symbole, c'est au filet que Medvedev a recollé à une manche partout.

... mais loupe le coche au troisième setLe troisième set a longtemps ressemblé au précédent avec un net avantage pour les serveurs : quatre jeux blancs sur les six premiers engagements et aucune occasion de break. Puis, à 3-3, le coup droit de Tsitsipas s'est enraillé et Medvedev a sauté sur l'opportunité de chiper son service pour la première fois du match.

À 4-3, le Russe a sauvé une balle de débreak d'un ace. Mais à 5-4, au moment de conclure sur son engagement, il s'est totalement écroulé. Un jeu caviardé (quatre fautes directes) qui a permis à Tsitsipas de revenir à hauteur (5-5) puis un tie-break disputé la tête à l'envers, à l'image de ses deux fautes en revers qui ont lancé le Grec (3-0 puis 6-0 en quelques instants) vers un troisième succès consécutif face à son rival.

Battu par Djokovic lundi, Tsitsipas disputera un véritable quart de finale vendredi contre Rublev. Le vainqueur rejoindra le dernier carré, où il défiera le n°4 mondial Casper Ruud, le perdant sera éliminé.

lire aussi : Calendrier/résultats du Masters