• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Steve Kerr, après la victoire des Warriors contre Boston : « Curry m'a coupé le souffle »

Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Les Warriors ont égalisé face aux Boston Celtics dimanche soir (88-107) grâce au leadership de Stephen Curry (29 points) et Draymond Green (7 passes, 1 interception, 1 contre), ce que n'a pas manqué de souligner Steve Kerr, le coach de Golden State.

Steve Kerr, coach des warriors, après leur victoire face aux Boston Celtics dimanche (107-88) lors du match 2 de la finale NBA : « J'ai trouvé tout le monde bien plus investi. C'était assez évident même. Notre niveau de force et d'agressivité a augmenté. Il le fallait. Vu ce que Boston a fait dans le quatrième quart-temps au match 1, il fallait que l'on soit plus motivés et plus agressifs. Cela a commencé dès le début du match. Draymond (Green) y a énormément contribué et Steph (Curry) m'a coupé le souffle.

lire aussi

Steve Kerr, le coach de Golden State qui relativise l'importance du basket

Pas juste les tirs (14 points à 4/9 dont 3/6 à trois points), mais aussi ses efforts en défense. On ne reconnait simplement pas assez son niveau de condition physique, sa force et sa défense. Les adversaires lui rentrent dedans parce qu'ils savent à quel point il est important pour nous. Or sa différence de préparation est incroyable comparée à quand je suis arrivé il y a 8 ans. Il travaille dessus chaque année, c'est un plaisir de le voir jouer tous les soirs. Le gars est incroyable. »

Draymond Green

« Je parle des progrès de Steph (Curry) en défense depuis deux ans. Les équipes pouvaient le cibler auparavant, mais ça, c'est fini »

Draymond Green : « Steph nous lance en attaque, moi en défense. C'est mon boulot. Je voulais le faire dès le début du match. Première action, on obtient un entre-deux (lui et Al Horford), et derrière ils perdent la balle. Je parle des progrès de Steph en défense depuis deux ans. Les équipes pouvaient le cibler auparavant, mais ça, c'est fini. Il se met en position, défend et, s'il y a besoin, on est derrière lui pour l'aider. Mais il n'en a pas trop besoin, ce qui est génial... J'ai déjà dit qu'il était bien plus costaud.

lire aussi

Les Boston Celtics apportent leur soutien à Brittney Griner, détenue en Russie

Et en attaque ça a toujours été lui le point principal. Tout part de lui. Même quand « KD » (Kevin Durant) était là. Contre une équipe comme celle-ci, il faut aller chercher de l'attaque ailleurs, et on a fait un plutôt bon boulot dans ce domaine. Klay (Thompson) a signé un 4/19, mais cela ne va pas durer. On n'a pas perdu la balle, surtout. Il fallait leur couper les contre-attaques et les faire jouer contre notre défense sur demi-terrain. »

Stephen Curry

« Cinq minutes après le match 1, quand j'ai vu la réponse de Draymond (Green), je n'avais besoin de rien de plus »

Stephen Curry : « Au match 1, on a laissé à Al Horford, Marcus Smart et Derrick White quatre à cinq tirs ouverts, dès la première mi-temps. Nous aussi on est pros, on joue le même jeu, on sait très bien ce que cela donne si on a les mêmes tirs, et les effets sur le reste du match : la confiance, tenter plus de choses... Donc là, on a gardé un défenseur sur Al et on a envoyé Marcus dans le traffic. Jaylen (Brown) et (Jayson) Tatum, ils sont incroyables balle en main, mais c'était déjà plus évident ce que l'on doit faire contre eux en défense.

(Au sujet de Draymond Green) Vous auriez pu le mettre sur (Ime) Udoka (le coach adverse), et ç'aurait été un match différent du premier, juste par sa manière de l'aborder. Cinq minutes après le match 1, quand j'ai vu sa réponse, je n'avais besoin de rien de plus. Sa présence, son intensité, l'équipe en face le sent et c'est contagieux pour nous. »

Brown : «Green essaie toujours de pourrir les matches»

lire aussi

Toute l'actualité du basket

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles