Steve Mandanda sur la fin de son aventure avec les Bleus : « Savoir s'arrêter quand il le faut »

Steve Mandanda évoluera désormais exclusivement avec les Rennais. (P. Lahalle/L'Équipe)

Steve Mandanda a confirmé l'information parue sur le site L'Équipe plus tôt ce samedi : le gardien rennais met un terme à son aventure avec les Bleus, à 37 ans.

« Arrêtez-vous votre carrière internationale ?
J'étais surpris de voir ça ce samedi matin parce que je n'ai pas pris la parole et je n'en ai pas parlé. Mais c'est vrai que c'est une décision qui a été prise pour moi à la fin de la compétition. J'ai vécu de grands moments, ça a été un honneur, mais aujourd'hui il est temps, à 37 ans, c'est le moment. Il y a des jeunes qui arrivent derrière qui ont beaucoup de qualités. Ça permet aussi de boucler la boucle ensemble, avec Hugo. On a commencé ensemble, on termine ensemble. Je n'ai pas son nombre de sélection mais on a vécu beaucoup de choses ensemble. Effectivement, pour moi, l'équipe de France s'arrête. Ce n'était pas mon idée première de l'annoncer aujourd'hui mais c'est sorti.

Que vous a apporté cette carrière internationale ?
C'est avant tout une très grande fierté, un honneur. Il n'y a rien de plus haut, de plus grand. J'ai eu la chance de toucher ce qu'il se fait de mieux avec ce titre. J'ai voyagé, côtoyé des joueurs de toutes les générations. C'est une grande émotion de parler de ça. J'ai été un grand privilégié.

Avez-vous parlé de cette décision avec Hugo Lloris ?
On en a parlé. Hugo était dans la réflexion après la Coupe du monde, moi je le savais déjà. On en est arrivé à la même décision. C'est un peu différent pour moi. C'est logique parce que j'ai vécu beaucoup de saisons, je suis plus vieux qu'Hugo. C'était normal d'arrêter.

Vous y avez pensé avant même le début de la Coupe du monde ?
Je me suis senti très privilégié d'avoir pu participer à cette Coupe du monde. J'ai été rappelé après avoir eu de temps de jeu à Rennes. Il y a eu la blessure de Mike(Maignan) aussi. On aurait tous aimé que ça se termine avec une troisième étoile mais on a fait quelque chose de grand. C'est bien de savoir s'arrêter quand il le faut.

lire aussi : Les 16 saisons en Bleu de Steve Mandanda

Que retenez-vous de ces quinze ans ?
La Russie en 2018, bien sûr. C'était grandiose, énorme. On a fait en Russie, avec un groupe extraordinaire, quelque chose de magnifique. Il y a énormément de moments que je retiens, positifs et négatifs. Je serai toujours fier d'avoir pu participer à tous ces moments-là.

Didier Deschamps va continuer, est-ce une bonne chose ?
C'est une bonne solution quand on voit les résultats qu'il a eu avec l'équipe de France ces dernières années. Il y a une génération qui arrive. C'est un coach qui sait comment gagner, qui l'a prouvé et il mérite amplement de continuer. Je suis persuadé qu'ils vont encore gagner des titres. »