« La stigmatisation du monde paysan et de la ruralité a assez duré »

L'activiste écologiste Camille Étienne, à Paris, le 29 novembre 2022.  - Credit:Joël Saget/AFP
L'activiste écologiste Camille Étienne, à Paris, le 29 novembre 2022. - Credit:Joël Saget/AFP

Jean-Paul Pelras est écrivain, ancien syndicaliste agricole et journaliste. Rédacteur en chef du journal L'Agri des Pyrénées-Orientales et de l'Aude, il est l'auteur d'une vingtaine d'essais, de nouvelles et de romans, lauréat du prix Méditerranée Roussillon pour Un meurtre pour mémoire et du prix Alfred-Sauvy pour Le Vieux Garçon.

Il réagit aux propos de l'activiste pour le climat Camille Étienne qui était l'invitée, jeudi 18 mai, du Grand Entretien sur France Inter à l'occasion de la sortie de son livre Pour un soulèvement écologique (Seuil), puis interrogée par Yann Barthès dans l'émission Quotidien sur TMC.

« Madame,
Vous venez de publier un livre. À cette occasion, vous étiez récemment invitée dans la Matinale de France Inter et, par Yann Barthes, à l'émission Quotidien sur TMC/TF1. Vous avez dit : “Des électeurs du Rassemblement national, tout le monde en connaît, c'est une personne sur trois. Dire franchement, c'est autour de nous. Ça, en effet, il faut aller les convaincre. Mais ça veut dire quoi ?” Et là vous rajoutez : “Ça veut dire aller parler aux agriculteurs, faire sortir l'écologie des beaux quartiers et, justement, aller parler dans les territoires ruraux, aller parler aux retraités qui votent majoritairement plus à l'extrême droite.”

Quel raccourci, madame, quel raccourci ! Emprunté, de surcroît à une heure de grande écoute pour assurer la promotion d'un bouquin, avec cette affirmation qui consiste à nous assimiler, nous les ruraux, nous les [...] Lire la suite

Plus de contenus provenant de