Les subventions accordées à la Fédération nationale des chasseurs en hausse de... 23.000 % depuis 2017

Bien que la Fédération nationale des chasseurs ait l’obligation de dévoiler ses comptes chaque année, l’association s’était bien gardée de publier ses chiffres. Selon "Lanceur d’alerte", Willy Schraen, le président de la fédération a fini par s’acquitter de cette tâche, pour les années allant de 2017 à 2021. Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’association se porte bien, boosté par une politique favorable aux chasseurs et par l’argent public qui leur est versé.

Alors qu’auparavant les cotisations perçues par la fédération avoisinaient les 11 millions d’euros par an depuis 2016, les chiffres atteints en 2020 et 2021 se sont révélés historiquement hauts. L’association a encaissé 28 millions d’euros de cotisations, il y a deux ans et quasiment autant l’année dernière. Cette hausse des montants est corrélée avec une diminution du tarif des permis de chasse, qui est passé de 400 à 200 euros en 2019. Depuis cette baisse de prix, les nemrods optent pour l’utilisation d’un permis national, plutôt que départemental. Ainsi, ils peuvent chasser sur l’ensemble du territoire métropolitain.

La hausse des cotisations et donc de la trésorerie a permis à la fédération d’augmenter sa masse salariale de 28,67 %. En 2021, elle était de 1,93 million d’euros après avoir longtemps stagné aux alentours d’1,5 million d’euros. L’état est aussi pour quelque chose dans la bonne santé financière de l’association. En 2017, les subventions n’étaient que de 27.000 euros alors qu’en 2021, pas moins de 11,46 (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Covid-19 : l'État va interdire les affiches antivax à Toulouse
Sécheresse : deux anciens puits abandonnés depuis trente ans ont été rouverts
L'inflation au Japon atteint un nouveau record… depuis fin 2014
Cambriolage : leurs volets étaient ouverts, ils réussissent quand même à se faire indemniser
Haute-Loire : ils s'attaquent à une antenne relais 4G soupçonnée de nuire aux vaches