Suisse : 50.000 PME ne peuvent plus verser de salaires à cause d’une attaque informatique

Des cyberattaques paralysent actuellement des hôpitaux en France. Mais de l’autre côté des Alpes, en Suisse, ce sont près 50.000 PME qui ne peuvent plus verser de salaires à cause d’une attaque informatique.

On a l’impression que les cyberattaques n’arrivent qu’aux autres. Qu’elles ciblent surtout des géants industriels comme Renault il y a quelques années. Ou les services publics les plus fragiles comme les hôpitaux. Pourtant, en Suisse, ce sont des dizaines de milliers de petites entreprises sans histoires, des petits commerçants, qui se sont retrouvés victimes collatérales d’une cyberattaque.

Tout a commencé fin novembre avec une attaque informatique contre Infopro.ch, un hébergeur de services en ligne. Pour éviter la contagion, il a été obligé d’arrêter ses serveurs. Or il se trouve que parmi eux, il y avait ceux de Winbiz, un logiciel de gestion et de comptabilité utilisé par près de 50.000 PME en Suisse. Résultat : WinBiz est devenu totalement inaccessible. Tous ses clients se sont retrouvés en rade, incapables d’émettre la moindre facture, le moindre bon de commande. D’accéder au fichier client et même de payer leurs employés. Vous imaginez ? À la fin du mois, dans une période chargée, la période des fêtes, la période où l’on boucle les plans comptables… Bref, cela a créé un tsunami dans le pays.

C’était fin novembre. Depuis, c’est terminé ou pas ?

Non pas encore. WinBiz a été obligé de remonter son informatique sur une autre plate-forme. Mais environ un tiers de ses cl...


Lire la suite sur Europe1