Suite aux incidents contre Besiktas, l'UEFA inflige une suspension de Coupe d'Europe avec sursis à l'OL

Après les incidents du jeudi dernier, l'OL s'est vu signifier qu'il sera privé de participation à une coupe d'Europe en cas d'autres débordements.

L'UEFA ne badine pas avec la sécurité dans les stades et elle vient de le prouver à nouveau. Les hautes instances du football européen ont sévi très fort à l'encontre de l'Olympique Lyonnais et du Besiktas Istanbul, les deux clubs qui se sont affrontés jeudi dernier en quarts de finale de la Ligue Europa et dont les supporters se sont rendus coupables de nombreux incidents et actes de violence. Des suspensions avec sursis et de lourdes amendes ont été infligées à chacun des deux camps. 

Besiktas-Lyon, sécuritée renforcée

L'Olympique Lyonnais et le Besiktas ont été suspendus avec sursis des prochaines campagnes européennes auxquelles ils participeront. Une épée de Damoclès qui pèsera sur eux pendant au moins deux ans. Tout incident ou débordement nouveau dans les stades et l'UEFA mettra sa menace à exécution. En plus de cette punition, des amendes de 100.000€ ont été infligés aux deux clubs en question.

Pour rappel, jeudi dernier, avant la première manche de ce quart de finale aller de la Ligue Europa, de nombreux affrontements se sont produits à l'extérieur et à l'intérieur de l'enceinte lyonnaise. Un envahissement du terrain a aussi eu lieu après que des supporters situés dans le Virage Sud du Parc OL ont été ciblés par des pétards lancés par les fans turcs. Une grosse bagarre a aussi éclaté dans la zone intermédiaire qui séparait chaque groupe de supporters.

Les dirigeants lyonnais et stambouliotes s'étaient rejetés les responsabilités de ce chaos. Côté lyonnais, Jean-Michel Aulas a également reproché aux pouvoirs publics de ne pas avoir interdit le déplacement aux supporters turcs venus de l'étranger. L'homme fort de l'OL a aussi déploré qu'il n'y ait pas eu assez de forces réquisitionnées pour ce match. Enfin, l'UEFA, elle-même, a également été pointée du doigt pour ne pas avoir mesuré totalement le danger et interdit la présence de supporters visiteurs pour ce match jugé à risques depuis le jour du tirage au sort. 

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages