Face aux désistements, la Super League veut « remodeler » son projet

Source AFP
·1 min de lecture
La plupart des clubs anglais se sont désengagés de la Super League. Chelsea devrait suivre.
La plupart des clubs anglais se sont désengagés de la Super League. Chelsea devrait suivre.

La Super League européenne de football verra-t-elle vraiment le jour ? Si tel était le cas, ce serait sans les clubs anglais. Les six clubs britanniques engagés ont fait machine arrière mardi 20 avril, obligeant la nouvelle compétition polémique à communiquer. Les créateurs de la Super League ont en effet annoncé qu'ils allaient « reconsidérer les étapes les plus appropriées pour remodeler le projet » de compétition privée censée concurrencer la Ligue des champions de football, face aux nombreux désistements de clubs fondateurs auxquels ils font face.

La Super League, basée en Espagne, s'est malgré tout redite « convaincue » que sa proposition « est entièrement alignée avec le droit européen », et que « le statu quo actuel du football européen doit changer ». L'organisation dissidente, dirigée par le patron du Real Madrid Florentino Pérez, ne précise en revanche pas concrètement de quelle manière elle compte « remodeler » son projet, ni n'indique si ce sera au sein des instances comme l'Union européenne du football (UEFA) ou toujours en dehors.

Les six clubs anglais initialement engagés dans cette Super League ont annoncé mardi soir leur retrait de ce projet « à cause de la pression mise sur eux », a ajouté l'organisation dans un communiqué transmis à l'Agence France-Presse deux jours seulement après le lancement de son initiative.

Les clubs anglais se rétractent

Dans un premier temps, Manchester City, qui faisait partie des douze initiateurs de ce projet, a a [...] Lire la suite