Super League : l’UEFA ne va pas, dans l’immédiat, sanctionner les clubs

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
L'UEFA et son président Aleksander Ceferin souhaitent temporiser avant d'examiner les potentielles poursuites juridiques à l'encontre des douze clubs à l'origine du projet de la Super League.
L'UEFA et son président Aleksander Ceferin souhaitent temporiser avant d'examiner les potentielles poursuites juridiques à l'encontre des douze clubs à l'origine du projet de la Super League.

Après le fiasco de la Super League, qui a vu le projet se briser en mille morceaux cette semaine face à la fronde de supporteurs et de dirigeants, les douze clubs dissidents et porteurs de cette nouvelle compétition ne seront pas, pour le moment, sanctionnés par l'UEFA. Selon les informations du Parisien, l'instance européenne du football souhaite temporiser avant d'examiner les potentielles poursuites juridiques à l'encontre des clubs anglais d'Arsenal, de Chelsea, de Liverpool, de Manchester City, de Manchester United et de Tottenham, espagnols du Real Madrid, du FC Barcelone et de l'Atlético Madrid et italiens de la Juventus, de l'Inter Milan et de l'AC Milan.

Alors que le comité exécutif de l'UEFA s'est réuni dans la matinée de ce vendredi 23 avril, le quotidien explique que les dirigeants, dont le président Aleksander Ceferin, ne souhaitent pas prendre de décisions à la hâte avant la fin de la saison, pointant notamment du doigt les dédommagements que pourraient demander les chaînes détentrices des droits télé de l'actuelle Ligue des champions. Il n'y aura donc pas d'exclusion de la coupe aux grandes oreilles pour Manchester City, Chelsea et le Real Madrid, qui sont toujours engagés dans la compétition et qualifiés en demi-finale.

À LIRE AUSSISuper League : le grand bluff ?

« Le comité exécutif de l'UEFA a été informé des derniers développements en relation avec la Super League, notamment concernant les options à la disposition de l'UEFA et les mesures q [...] Lire la suite