Super Ligue : Départs, mea culpa… Le nouveau projet européen est-il définitivement mort ?

Hadrien Grenier
·1 min de lecture

Alors que la Super Ligue européenne a seulement été lancée ce dimanche, le projet des douze clubs européennes concernés a volé en éclat en quarante-huit heures après l’indignation qu’il a suscitée dans toute l’Europe. Cependant, malgré les récents événements, les instigateurs de cette nouvelle compétition ne comptent pas lâcher définitivement l'affaire.

Depuis des années, le spectre de la naissance d’une Super Ligue européenne planait au-dessus de l’UEFA. Seulement voilà, annoncé en grande pompe ce dimanche, le projet n’aura pas duré plus de deux jours. En effet, depuis l’annonce de la fondation de cette compétition destinée à « sauver le football » selon Florentino Pérez, président du Real Madrid, l’Europe toute entière s’est indignée contre ce projet qualifié par beaucoup d’égoïste et de cupide. Les critiques ne se sont pas limitées qu’au monde du football puisque même la sphère politique, à l’image du Premier ministre britannique Boris Johnson, a pris position à l’encontre de cette nouvelle compétition. Et face à la pression, les clubs ont craqué. En effet, les six écuries de Premier League impliquées dans cette Super Ligue européenne (Manchester City, Manchester United, Arsenal, Liverpool, Tottenham et Chelsea) ont tour à tour quitté le projet à l’issue d’une réunion organisée en urgence entre les douze clubs dans la soirée de ce mardi. Ainsi, en l’état, il ne reste plus que les trois clubs espagnols (FC Barcelone, Real Madrid, Atlético de Madrid) et italiens (Juventus, AC…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com