Super Ligue : entre indignation et fronde, les supporters veulent peser dans les décisions de leur club

Coralie Salle
·1 min de lecture

La nouvelle a eu l’effet d’un tremblement de terre. Ce lundi 19 avril, la Super Ligue a été créée via un communiqué avec 12 clubs. Les répliques se poursuivent encore, et cela va au-delà des simples instances sportives. Une décision qui a fait réagir les supporters. Et certains, en Espagne et en Allemagne, auront leur mot à dire sur la tenue de cette compétition. Explications.

A la surprise générale, le Paris Saint-Germain et le Bayern Munich ne font, pour l’instant, pas partie des fondateurs de cette Super Ligue. Une bonne chose pour Antoine Bories, membre du Collectif Ultras Paris (CUP) : "A très court terme, je suis satisfait que le PSG ne participe pas à cette Super Ligue, parce que je suis farouchement opposé à ce type de compétition. On pourrait faire grève si on y va, mais je doute que ça marche".

Pour Rudy Matias, également supporter du club de la capitale, la raison de cette satisfaction est toute autre : "Ce que je trouve génial, c’est que le PSG refuse de participer à cette compétition alors qu’il y a toujours eu des tensions avec l’UEFA. L’instance avait mis en place le fair-play financier et là, le PSG...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi