Super Ligue : "une proposition honteuse" de clubs "uniquement guidés par l'avidité" dénonce le président de l'UEFA

AFP
·1 min de lecture

La création de la Super Ligue, lancée par douze clubs dissidents, n'en finit pas de faire réagir. Réuni toute la matinée le lundi 19 avril 2021 pour valider la nouvelle formule de la Ligue des champions à compter de 2024, le comité exécutif de l'UEFA a réagi, par la voix de son président, Aleksander Ceferin. Et il n'a pas mâché ses mots.

Cette Super Ligue est "une proposition honteuse" de quelques clubs "guidés par l'avidité", "un crachat au visage de tous les amoureux du football", a réagi Aleksander Ceferin.

Le patron de l'instance européenne du football a réaffirmé que les joueurs évoluant dans les clubs fondateurs de cette ligue privée "seront bannis" des compétitions internationales telles que la Coupe du monde ou l'Euro et "ne pourront pas représenter leurs équipes nationales".

L'instance européenne, qui avait annoncé son intention de lutter contre cette nouvelle compétition avant même son officialisation, rejoint ainsi la cohorte de critiques et de rejets face à ce projet porté par quelques-uns des clubs les plus riches d'Europe. Chefs de gouvernement ou d'Etat, fédérations, Fifa, ils sont nombreux à montrer leur désaccord, y compris des joueurs actuels ou anciens.

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi