La Super Ligue s'effondre, les valeurs boursières de Manchester United et de la Juventus Turin aussi

Loris Belin
·1 min de lecture

Cela devait être l'explosion du cash. La Super Ligue le garantissait : elle allait offrir aux grandes puissances du ballon rond et à "toute la pyramide du football" de l'argent à foison, comme il n'en pleut plus ces derniers mois en ces temps de pandémie. Seulement, après 48 heures de montagnes russes, de l'annonce de sa création au départ des six clubs anglais qui devaient la constituer, les belles promesses se sont heurtés au mur de la fronde. Et les places boursières en sont le parfait reflet.

Manchester United et la Juventus Turin sont bien placés pour le savoir. Les deux clubs parmi les douze dissidents à être cotés en Bourse ont vu leur valeur sur les marchés fluctuer vitesse grand V à mesure des annonces autour de cette nouvelle compétition. Avec ce lendemain qui déchante, les actions ont vu leur valeur retomber aussi rapidement qu'elles n'avaient enflé. Quelques heures après avoir annoncé son retrait de la Super Ligue, Manchester United a vu sa cote chuter de 6,03% à la Bourse de New York, rien que sur la journée de mardi. Sa valeur actuelle, 16,22$, est désormais quasi identique à celle enregistrée à la clôture le vendredi 16 avril, dernier...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi